Quels soins pour vos fibres textiles ?

Noter cet article: 
4.2 pour 6 votes
Quels soins pour vos fibres textiles ?

Vêtements hydratants, draps antibactériens, nappes antitaches, rideaux anti-UV… l’industrie textile innove et nous propose un choix toujours plus large de matières naturelles, artificielles ou synthétiques. Si leur entretien reste simple, chaque fibre textile nécessite en revanche un traitement adapté, question de délicatesse. Décryptage.

Qui n’a jamais feutré un pull, corrompu la douceur d’un tee-shirt en rayonne, dégradé le revêtement antitache de sa nappe préférée ? Alors, une fois devant le bac à linge, vous lisez toutes les étiquettes de vos vêtements une par une… Mais entre température de lavage, puissance d’essorage, blanc et couleur... vous vous sentez carrément perdu !
Pas de panique. Voici quelques conseils simples à retenir pour l’entretien de votre linge et pour préserver à coup sûr tous les textiles de la maison.

 

Les plus résistants : le coton et le lin

Ces deux fibres textiles supportent aisément des températures entre 60 et 95 °C, des essorages puissants et le sèche-linge. Vous pouvez utiliser une lessive avec des agents de blanchiment oxygénés pour raviver les couleurs. Attention : n’utilisez l’eau de Javel qu’avec le blanc, autrement vous risquez d’obtenir de grosses taches de décoloration blanchâtres.

 

Les fibres textiles, sachez les distinguer :

 

  • Les naturelles nous viennent des animaux ou des végétaux. Coton, laine, soie, chanvre, bambou, lin... Tissées, tricotées ou tressées, on les utilise pour nos vêtements, le linge, les tissus d’ameublement...

  • Les artificielles proviennent de matières naturelles comme la cellulose – extraite du bois – et sont traitées chimiquement. La viscose (rayonne, fibranne...), l’acétate et le triacétate peuvent revêtir l’aspect et le toucher du coton, de la laine et même de la soie.

  • Les synthétiques, enfin, sont issues d‘hydrocarbures ou d‘amidon. Polyamide, polyester, acrylique, polyuréthane, élasthanne... Elles possèdent des propriétés innovantes utilisées pour les vêtements techniques (respirants, pare-balles, ignifugés…) dans les milieux sportifs et professionnels notamment.

 

La laine a son programme

 

La laine doit impérativement être lavée à basse température (35 °C maximum) avec une lessive liquide comme Mir Laine et le programme laine de votre machine à laver. Programmez l’essorage au minimum, quitte à terminer délicatement à la main. Étendez-les dès leur sortie du tambour et à plat afin que les fibres textiles ne se détendent pas. Attention : vérifiez toujours sur l’étiquette que vous pouvez laver en machine. Et n’utilisez jamais de Javel.

 

Les sensibles sèchent à l’air libre

 

Le bambou. Anti-UV, anti-allergène, antibactérien, il est adapté aux peaux sensibles et aux climats chauds, et se cultive avec peu d’eau, pas d’engrais, ni de pesticides, d’où son succès actuel. Sa fibre est solide, mais moins que celle du coton ou du lin. Lavez-le à 40°C avec une lessive classique et séchez-le à l’air libre. Attention : n‘utilisez ni Javel, ni chlore et surtout pas d’adoucissant, il dégraderait ses grandes capacités d‘absorption.

Polyamide, polyester, acrylique, polyuréthane, élasthanne... Lavez-les avec la lessive de votre choix, à 40 °C maximum. Pensez bien à séparer le blanc de la couleur et n’attendez pas pour enlever les taches. L’acrylique et l’élasthanne ne supportent pas le sèche-linge.

 

Programme délicat obligatoire

La soie nécessite un lavage extrêmement doux, à 30 °C, avec le programme délicat de votre lave-linge et une lessive pour linge délicat. Mais l’idéal reste encore le lavage à la main, sans laisser tremper, ni javelliser.

La viscose – aussi appelée rayonne ou fibranne – se lave à 40 °C maximum avec le programme délicat. Supprimez l’étape essorage et séchez-la à l’air libre.

L’acétate et le triacétate. Ces fibres textiles, au toucher proche de la soie, se lavent à la main ou en machine à 30 °C avec le programme délicat. Elles sèchent naturellement et très rapidement à l’air libre. Pour les détacher, utilisez du perchloréthylène, mais jamais de Javel, ni d’acétone, ni de trichloréthylène.
 

 

Vous aimez cet article ?

Commentez

(1 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
Avec certaines lessives perfomantes, je dit bien certaines! l'ideal est d'utiliser au maximum les basses temperatures et vive le sechage à l'air libre que l'on peut aussi bien utiliser dans une maison qu'un appartement!
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus