Boutons et vêtements : une histoire de mode !

Noter cet article: 
3 pour 3 votes
Boutons et vêtements : une histoire de mode !

Souvent discrets, les boutons fleurissent sur nos vêtements ! Mais connaissez-vous l’histoire de ce petit objet rond qui a fait tourner les têtes et virevolter les tendances ? Chronique du bouton, cette astuce linge qui révèle un simple vêtement et se transforme en ornement chic dans la haute couture.

 

Boutons et vêtements : premiers usages et folies

Au XIIe siècle, les dames s’entichent des manches très étroites. Tellement étroites, en effet, qu’il fallait les coudre le matin et les découdre le soir ! C’est alors que le bouton fit son apparition en Europe… Fin XVIIIe, il devient une coquetterie masculine. Les jeunes élégants boudent le costume à dentelle et rubans, pour adopter la redingote noire, plus simple. Elle compte néanmoins 20 boutons ! Les marchands rivalisent d’imagination : boutons représentant les monuments parisiens, boutons-rébus pour se faire remarquer en société… Il paraît même que la reine Marie-Antoinette s’amusait à décorer des boutons !

Boutons et vêtements : invention du bouton à quatre trous

En 1854, Alexandre Massé a l’idée ingénieuse de fabriquer des boutons avec quatre trous. Fini les boutons à deux trous qui s’arrachent si facilement, les pantalons qui tombent et les manteaux qui bâillent ! La trouvaille du petit industriel de Quimper fait alors un tabac dans le monde entier, de l’Europe aux Amériques. Dorénavant, vous pourrez employer l’expression « celui-là, il n’a pas inventé le bouton à quatre trous ». Eh oui, au Québec, le « bouton à quatre trous » est l’équivalent de notre « fil à couper le beurre » : un objet banal mais génial !

Boutons et vêtements : des objets d’exception

Quand on aime, on ne compte pas… C’est ainsi qu’un amoureux des boutons a dépensé 800 $ pour acheter une pièce du XVIIIe siècle ! Les « fibulanomistes » – ou collectionneurs de boutons – adorent les modèles haute couture d’Elsa Schiaparelli. Dans les années 1930, la papesse de la mode boycotte la fermeture à glissière, pas assez chic… Pour chacune de ses collections, elle fait réaliser des boutons très créatifs : coquillages, mini-serrures, instruments de musique… Et on raconte même qu’une cliente a été attaquée par des écureuils décidés à manger les boutons de son manteau… en forme de noisettes !
Vous regardez vos boutons d’un autre œil ? Mettez-vous aux loisirs créatifs et à la couture, vous pouvez en décorer vos vêtements ou votre linge de maison et même en faire des bijoux !

 

Vous aimez cet article ?

Commentez

(3 commentaires)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
Si l'on m'avait dit qu'un simple petit bouton pouvait en dire autant !!! Comme quoi revenir à une époque un peu lointaine et découvrir tout un univers méconnu pour ma part, moi qui suis une petite cousette du week end m'à remplie de joie.
Si l'on m'avait dit qu'un simple petit bouton pouvait en dire autant !!! Comme quoi revenir à une époque un peu lointaine et découvrir tout un univers méconnu pour ma part, moi qui suis une petite cousette du week end m'à remplie de joie.
Les boutons sont "ma petite folie". Je les collectionne amoureusement, j'en fait des colliers, des décorations, des bagues. J'adore rechercher un bouton, cela me permet de les regarder, les retourner etc..... Je ne peux pas m'empêcher d'en acheter même en vacances si je trouve une petite mercerie je suis aux anges.
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus