Que faire quand on a la peau qui gratte ?

Noter cet article: 
1 pour 1 vote
peau démangeaisons

Ça gratouille ou ça chatouille ? Peu importe, ça démange ! Et ce n'est pas agréable... Alors on veut vite des solutions pour calmer ça. Peau sèche, éruption cutanée, piqûre de moustique... On vous explique pourquoi et on vous dit comment soulager ces petits bobos du quotidien ! 

La peau qui gratte parce qu'on a la peau sèche

Ah mais que se passe-t-il d’un seul coup ? L’avant-bras qui se met à gratter, comme ça, sans raison… Réellement sans raison ? C’est vrai qu’a priori, il n’y a pas de boutons, juste comme une irritation. Bon, c’est vrai aussi qu’elle a un aspect rugueux. 

 

Bingo : vous avez la peau sèche ! Si cela est ponctuel, c’est peut-être parce que vous avez un peu négligé de l’hydrater. On a vu juste ? 

 

Dans ce cas, ce n’est pas très gentil pour la barrière cutanée ! Celle qui est là pour nous protéger des agressions extérieures… Elle est composée d’un film hydrolipidique. « Hydro » pour « eau « (nous y voilà !) et « lipidique » pour « gras ».

 

Quand il devient trop fin, ce film est moins imperméable. Et tout ce qui va venir caresser ou frotter notre peau, va venir nous gratter : textile un peu rêche, vent, froid, poussière, soleil, chaleur…  

 

Maintenant que les démangeaisons (qu’on appelle aussi prurit… Beurk !) sont là, quelques solutions pour les calmer : 

  • On ne gratte pas ! Oui, on résiste à cette tentation qui ne ferait qu’aggraver les choses… 

  • Le temps que tout cela retrouve son équilibre, on va s’hydrater avec un produit adapté, comme un baume ou un soin émollient. Les formules sont plus riches et contiennent aussi de quoi apaiser ces sensations désagréables. 

  • On adopte une routine ultra douce, quitte à changer de produits lavants… 

  • On prend la belle habitude de s’hydrater et on ne la quitte plus, même quand tout est redevenu normal ! 

Ça va mieux ? On parle ici, bien sûr, de sécheresse superficielle. Dès qu’elle se transforme en eczéma ou psoriasis, c’est malheureusement une autre histoire qui demande de consulter un médecin.  

 

La peau qui gratte à cause d'un bouton 

Arf ! Vous l’avez senti venir dès le réveil… Là, sur le menton. Il ne se voit pas encore mais vous avez compris que bientôt, il s’afficherait comme un point noir (ou plutôt blanc ou rouge dans ce cas) sur votre visage.

 

Pour l’instant, c’est un peu gonflé, ça tiraille. Oui, c’est une éruption cutanée en devenir. Autrement dit, un bouton, un spot… 

 

Cette fois, c’est la peau qui réagit à une petite infection, un excès de sébum, certains aliments...  

 

C’est bien beau (ou pas trop en fait !) tout ça, mais on fait quoi maintenant ? On va donner un peu de fil à retordre à cette mauvaise surprise : 

  • On n’essaie pas de le percer ! 

  • On nettoie sa peau avec un produit enrichi en zinc ou autre agent naturel anti-inflammatoire, antibactérien et cicatrisant ! 

  • On peut aussi simplement le désinfecter à l’aide d’une lotion antiseptique. 

  • À l’aide d’un coton-tige, on applique de l’huile essentielle de tea-tree qui assainit et apaise. 

  • Une fois que c’est bien sec, on camoufle avec un anti-cernes ! 

 

Courage, l’invasion et les démangeaisons ne devraient pas durer longtemps !

 

La peau qui gratte à cause d'une piqûre

Satané moustique… Avec lui, c’est vraiment « qui s’y frotte, s’y pique ! ». Et même si on n’a pas voulu s’en approcher, cela ne l’a pas arrêté ! En fait, c’est la femelle qui cherche à se nourrir de notre sang : il est riche en protéines, parfait pour nourrir ses œufs. 

 

Pour le pomper, elle nous injecte de la salive qui va l’empêcher de coaguler. Et c’est là que notre système immunitaire se met en alerte : face à cette substance étrangère, il va libérer de l’histamine. Si son but est de nous défendre, c’est ce qui créer les démangeaisons. Aïe ! 

 

Rassurez-vous, on n’est pas obligé d’attendre que ça passe (ça peut prendre sept jours…) ! Non, on peut réduire l’inflammation en : 

  • Ne se grattant pas ! Cela risquerait d’ajouter une infection. Double dose d’irritation ! 

  • Lavant la piqûre : de l’eau et du savon de Marseille, c’est très efficace et ça peut même calmer ! 

  • Désinfectant, au moins 2 fois par jour. 

  • Mettant du chaud… ou du froid. Les températures extrêmes vont réduire les sensations.  

  • Comptant sur des solutions naturelles : du bicarbonate de soude avec un peu d’eau ; des feuilles de plantain, de pissenlit, de menthe… ; des huiles essentielles comme la lavande ; du vinaigre de cidre ou de vin… Ouf ! Il y a de quoi faire en ouvrant simplement les placards ! 

 

Le mieux, bien sûr, est d’éviter de se faire piquer… Pour ça, inutile de rester dans le noir : avant la lumière, ce sont nos odeurs corporelles qui attirent ces indésirables ! Alors on utilise des répulsifs qui faussent les “radars" : des soins ou plantes anti-moustiques… Ça va sentir bon en plus ! 

 

Vous voilà soulagé(e) ? D’autres astuces pour arrêter d’avoir la peau qui gratte ? Ça nous démange de lire vos commentaires !

 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus