Shampoing, co-wash, low poo… comment se laver les cheveux ?

Noter cet article: 
Aucun vote
technique bien se laver les cheveux

Il n’y a pas à dire : pour avoir de beaux cheveux, on doit parfois un peu se prendre la tête ! Mais il s’agit de trouver les meilleurs soins et les meilleures méthodes. D’ailleurs, pour les laver, il en existe de différentes : shampoing classique, co-wash, low poo, no poo… Vous êtes un peu perdu(e) ? On vous explique tout pour que vous puissiez choisir la technique qui vous va le mieux pour bien se laver les cheveux… sans vous les arracher !

Méthode n°1 pour se laver les cheveux : le shampoing classique

Le principe est simple : se laver les cheveux avec un produit spécifique et prêt-à-l’emploi. Le shampoing peut être liquide, solide ou sec. C’est la méthode qu'on connait tous et toutes depuis des décennies et des décennies !

 

L’avantage : on peut choisir une formule très spécifique selon sa nature de cheveux (bouclés, fins, colorés...) ou ses besoins (secs, gras, pellicules...). Ils combinent en général des ingrédients clés pour bien en prendre soin. On peut aussi changer de formules en fonction des saisons, pour rebooster ses cheveux quand ils ont un petit coup de mou (après des vacances au soleil par exemple !).

 

Mais… : l'action est essentiellement lavante ! Pour équilibrer ça, il suffit de compléter sa routine avec un soin spécifique, un masque, une huile et… Hop !

 

Notre conseil : un shampoing par semaine, c’est suffisant (deux à la rigueur, si les cheveux sont vraiment sales) ! Même quand on a les cheveux qui ont tendance à graisser. On garde ainsi assez de sébum pour protéger le cuir chevelu tout en prenant soin de la fibre capillaire.

 

Méthode n°2 : le cowash

Le cowash, c’est la contraction de « conditioner washing », ou le fait de se laver les cheveux avec un après-shampoing sans silicone (c’est LA condition. Le silicone enveloppe la fibre capillaire, ce qui peut finir par trop gainer : les soins ne pourraient plus pénétrer).

 

Exit donc le shampoing traditionnel. Pour le reste, on ne change pratiquement rien : on applique la texture sur ses cheveux, on vient bien masser le cuir chevelu pour décoller les impuretés et on rince !

 

L’avantage : les formules, plus riches et plus douces, peuvent s’avérer intéressantes quand on a les cheveux secs, crépus et abîmés ! Par ailleurs, les après-shampoings contiennent en général un minimum d’agents lavants. Tout ça devient séduisant !

 

Mais… : à la longue, la seule utilisation d’un après-shampoing peut alourdir la chevelure. Arf ! Par ailleurs, certains résidus se révèlent résistants à ce lavage. Enfin, si vous aimez quand ça mousse, passez votre chemin !

 

Notre conseil : point trop n'en faut ! Même quand on a les cheveux très secs. Par ailleurs, rien n’oblige à mettre un terme définitif à son shampoing. On le ressort de temps en temps (une fois par mois maximum).

 

Méthode n°3 :  le low poo

Cette fois, on troque son shampoing classique par des formules lavantes ultra douces avec le low poo. Ce qui a la cote ? Des poudres qui vont laver le cheveu sans agresser la fibre capillaire, ni le cuir chevelu.

 

Au programme : shikakai, argile verte, rhassoul, henné… qu’on dilue avec un peu d’eau. On applique cette pâte sur cheveux mouillés, on masse comme il faut et on rince bien. Ce qui fait aussi le principe de cette méthode est d’espacer autant que possible les shampoings (et même les après-shampoings, les soins…).

 

L’avantage : on sait précisément ce que l’on met sur sa tête ! On peut aussi adopter une crème lavante prête-à-l’emploi (parfois plus rapide) qui va privilégier les ingrédients naturels, voire bio. Dans tous les cas, on retrouve des cheveux brillants, plus disciplinés…

 

Mais… : attention à trouver les bonnes compositions ! Par exemple l’argile verte convient aux cheveux à tendance grasse tandis que l’argile blanche fera le bonheur des cheveux secs.

 

Notre conseil : vive les chignons, les tresses ou autres coiffures qui permettent de camoufler l’effet « cheveux sales » si jamais c’est l’impression que cela vous donne, et résister avant de filer sous la douche pour les laver !

 

Méthode n°4 :  le no-poo

Encore un peu d’anglais ! « No-poo », c’est l’abréviation de « no-shampoo », qui veut dire « sans shampooing » (cela dit, c’était facile à deviner !). Les plus puristes se contentent simplement de rincer à l'eau leurs cheveux une fois par mois pour les laver.

 

Sinon, on remplace son produit traditionnel par du bicarbonate de soude avec de l'eau (pour le lavage) et du vinaigre de pomme ou de cidre (pour le rinçage). C'est donc l'ancêtre du low poo ! D'ailleurs, les principes sont tellement proches qu'on a tendance à les assimiler.

 

L’avantage : la plus économique et la plus écologique. Elle promet de beaux cheveux, moins de souci de cuir chevelu, un sébum régulé... C’est le lavage le plus naturel.

 

Mais… : la recette initiale à base de bicarbonate et de vinaigre de pomme peut s’avérer agressive pour certains. Les temps de préparation est aussi plus long. Après, tout est question de sensations !

 

Notre conseil : on ne s'y met pas d'un seul coup. Le changement doit être progressif.

 

Sinon, pourquoi ne pas adopter cette technique en cure pour 1 mois par exemple ?

 

L’astuce en + : Quelle que soit sa méthode de prédilection, on n'oublie pas de bien nettoyer sa brosse ou son peigne pour des cheveux propres plus longtemps !

 

Que pensez-vous de ces différentes solutions ? Sinon, comment vous lavez-vous les cheveux ? Dites-nous tout sur votre routine dans les commentaires !

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus