Comment utiliser une machine à coudre ?

Noter cet article: 
Aucun vote
utiliser machine à coudre

C'est en faisant l'ourlet de votre nouveau pantalon que vous avez été piqué(e)... par la couture ! D'un seul coup, vous avez imaginé tout ce que vous pourriez faire pour la maison et votre dressing. Sauf que réaliser tous les points à la main... Arf ! Il serait peut-être temps de vous équiper ? On vous explique l'essentiel pour apprendre à coudre et à utiliser la machine à coudre. À vous l’étoffe des héros ! 

Que peut-on faire avec une machine à coudre ? 

On va s'amuser ! À confectionner ou ajuster ses propres vêtements, son linge de déco (rideaux, housses de coussin...) ses accessoires mode (sac en tissu...). Il y a tellement de raisons créatives quand on y pense ! 

 

Plus sérieusement, utiliser une machine à coudre permet de réaliser facilement de très nombreuses coutures grâce aux différents points dont elle dispose. De quoi se lancer dans des ouvrages un peu plus perfectionnés, de ceux qu'on n'ose pas faire à la main car beaucoup trop fastidieux. Sans oublier que vous allez gagner énormément de temps tout en ayant de belles finitions solides et régulières. Que demandez de plus ? 

 

Eh bien... On pourrait également lui demander de fixer une boutonnière ou un zip par exemple. Ou faire des coutures décoratives. Bingo ! C'est aussi possible avec la machine à coudre. Pour y parvenir, elle fonctionne sur un principe de point noué et doit notamment être équipée de : 

  • 1 bobine de fil à poser sur le porte-bobine. Elle servira pour le fil supérieur. Vite, on sort sa boîte à couture ! 

  • 1 canette : pour le fil inférieur. Il s’agit d’une mini bobine vide qu’il faudra remplir de fil en fonction de ses besoins. Hop ! 

  • 1 pied de biche. Pour faire simple, c’est l’outil qui permet de maintenir le tissu à plat et de le faire glisser en avant ou en arrière lorsqu’on coud. On l’appelle aussi pied-presseur. Il en existe de différents types selon les travaux à réaliser, mais le modèle de base est suffisant pour exécuter les points les plus courants ! 

  • 1 aiguille, à choisir selon le textile.  

Les étapes à connaître pour coudre à la machine   

Coudre à la machine reste une activité assez simple. Il faut juste prendre le coup de main (et éventuellement le coup de pied sur la pédale !). Cela implique de savoir : 

  • Insérer le fil de la bobine dans la machine et l’aiguille. C'est ce qu'on appelle "l'enfilage". Quand il n'est pas automatisé, il vaut mieux être à l’aise avec le système proposé. 

  • Préparer et bien placer la canette (horizontale ou verticale).  

  • Changer les aiguilles selon les tissus à coudre (denim, jersey...). 

  • Faire ses réglages : sélectionner le bon point de couture, et pourquoi pas, sa longueur. Vérifier la tension du fil supérieur et du fil inférieur pour obtenir une couture ni trop serrée, ni trop lâche...  

  • Changer le pied de biche si besoin. 

 Puis : 

  • Coudre droit. Oui, ça demande un petit entraînement ! 

  • Coudre des angles droits, sauf si vous voulez que tous vos sacs ou housses de coussins soient à bouts... ronds ! 

  • Coudre un arrondi. 

  • Coudre des lignes brisées. Ça peut servir quand on veut fixer un écusson en forme de papillon, de losange... 

  • Découdre ce que l’on vient de faire. Oui, vous avez bien lu ! Mais l'erreur est humaine, surtout quand on débute en couture. Pour rattraper les dégâts sans abîmer le tissu, cette manipulation peut être utile ! 

Quand vous aurez trouvé vos marques, vous pourrez passer au niveau supérieur et apprendre à coudre un appliqué (qui n'est pas si compliqué), une boutonnière ou surfiler... 

 

L'astuce en +

Voisine, cousine, copine... Elle maîtrise bien cette activité et la machine à coudre ? Pour faire vos premiers pas, proposez-lui d'organiser un atelier couture entre amies ! 

  

Les principaux points d’une machine à coudre 

Si vous aimez marquer des points, à vous de jouer avec :

Le point droit

Celui qu'on utilise.... à 90% des cas ! Il permet d'assembler les pièces. Il permet également de les froncer ou de bâtir un vêtement. Oui, on peut réaliser un faufilage à la machine à coudre en choisissant certains réglages ! 

 

Le point zigzag

Vous en aurez besoin pour surfiler les bords des tissus (ça évite qu’il s'effiloche), fixer des boutonnières (en le faisant très serré), assembler certaines matières élastiques, obtenir des finitions plus décoratives (en réglant sa largeur et/ou sa longueur) ... Bref, un point multifonctions bien utile quand la machine n’en dispose pas d’une grande variété !  

 

Le point élastique 

Facile à reconnaître : c'est un point zigzag en pointillé ! On le réserve pour les textiles stretch, du type Lycra ou comprenant de l'élasthanne... Il permet aussi de fixer des élastiques (on s'en doute en même temps !). Avec lui, la matière reste extensible et ne gondole pas. Cela dit, si vous aimez ce genre de tissus, il faudra peut-être vous équiper d'une surjeteuse ! 

 

Le point boutonnière 

La plupart des machines à coudre le propose. Il est parfois même automatisé ! 

 

Le point marche arrière

Il permet, entre autres, de former ce qu’on appelle le « point d'arrêt ». Ce dernier est constitué de 3 points avant (droit ou zigzag) puis de 3 points arrière puis à nouveau 3 points avant. Une petite gymnastique à faire pour démarrer et terminer une couture ! 

 

Comment choisir une machine à coudre ? 

Quand on se lance, il n’est pas nécessaire de partir sur un modèle trop professionnel. Une machine à coudre dite "familiale" vous offrira de quoi réaliser de nombreux beaux travaux ! Ce qui doit vous décider : 

  • Le poids : si elle est assez lourde, elle sera plus stable, donc plus agréable à utiliser. Cela dit, à vous de trouver le bon équilibre si vous devez la transporter ou la déplacer souvent. 

  • Les points : au programme, il doit y avoir au moins le point droit et le point zigzag. Mais en général, c'est un minimum inclus !  

  • Le réglage de tension : l'idéal est qu'il puisse être à la fois manuel et automatique. 

  • Le réglage de longueur du point : ce n’est pas obligatoire mais c’est intéressant de l’avoir ! 

  • La pression réglable du pied de biche : vous apprécierez pour travailler des tissus élastiques ou très fins. 

  • Le bras libre : une option bien pratique quand on doit faire un ourlet de pantalon par exemple. Il suffit de lever le capot pour pouvoir enfiler la jambe et coudre tout le tour ! 

Sans oublier de vérifier les accessoires inclus dans la boîte. Des canettes en supplément, des aiguilles de rechange ou spécifiques, un autre modèle de pied de biche, un tournevis ou une petite brosse... Voilà de quoi ne plus vouloir arrêter de coudre ! 

  

Prêt(e) à vous équiper, voire aménager un coin couture ? Des questions ou des conseils à partager dans les commentaires ? Ne restez pas bouche... cousue ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus