Tricot bébé : quelles matières choisir ?

Noter cet article: 
5 pour 1 vote
matière tricot bébé

On annonce l’arrivée d’un petit bout de chou ! Que ce soit le vôtre ou celui d’un proche, ça donne envie de confectionner un joli petit tricot de bébé pour son trousseau de naissance. Quelle belle idée ! À condition de prendre en compte quelques critères importants... Fibres, points tricot, entretien : on vous explique pourquoi et comment faire les bons choix !

Tricot bébé : on choisit la douceur

Incroyable comme sa peau est lisse ! Mais incroyable comme elle est fragile aussi ! Et pour cause... À la naissance, la peau d’un nourrisson est beaucoup plus fine que celle d’un adulte. Par ailleurs, le film protecteur à sa surface (qui agit comme une barrière contre les agressions extérieures !), ne sera efficace que lorsque votre enfant soufflera ses 2 bougies... Et oui !

 

En attendant, il faut faire attention à tout ce qui peut être en contact : qui s’y frotte peut s’y piquer ! À commencer par les vêtements... Un tricot bébé demande donc des fibres à tricoter qui lui ressemblent : douces et délicates.

 

Ce n’est pas le cas de toutes les laines ! Certaines d’entre elles contiennent trop de lanoline. Cette cire naturelle peut donner envie de se gratter.... et provoquer des débuts de démangeaisons, d’irritations, voire d’allergies, surtout chez un bébé. Oups ! Pour éviter des envies de grattage :

  • Les laines d’alpaga et d’agneau sont garanties « Tranquillité d’esprit ». Avec elles, à vous les pulls ou brassières pour bébé.

  • On peut également se tourner vers le mérinos. Il a même d’autres atouts pour la peau des nouveau-nés : thermo-régulateur, respirant, naturel, très fin. Parfait pour tricoter un bonnet, des petits chaussons, une gigoteuse...

  • On pense aux autres textiles ! Fibres de coton, fils acryliques... Vous trouvez que ces derniers s’abîment plus vite ? Vue la vitesse à laquelle un bébé grandit, ça n’est pas très grave !

L’astuce en + :

Laines naturelles ou synthétiques : quand elles sont certifiées « spéciale bébé », vous pouvez y aller les yeux fermés ! Elles sont même recommandées pour la peau des prématurés.

 

Tricot bébé : on choisit la sécurité

Que ça gigote un bébé ! Que ça bavouille... Très vite, ça attrape même tout ce qui est à portée de main pour le mettre à la bouche. Et là, attention ! Il n’y a pas que les petits objets qui peuvent l’étouffer. Il y a également les peluches de certaines laines. Exit le mohair ou l’angora pour les tricots bébé ! Si ces fibres sont extrêmement douces, elles sont malheureusement très duveteuses. Alors on garde ces laines pour les vêtements d’ados ou d’adultes.

 

Du coup, qu’est-ce qui pourrait bien aller pour tricoter une couverture de bébé par exemple ? Le mérinos et l’acrylique encore... et toujours ! Ces matières ont l’avantage d’être bien lisses et sans danger. Sinon, un doudou en coton, c’est tout bon. D’origine bio ou en fibres de bambou, c’est tout doux !

 

L’astuce en + :

Régulièrement, on passe les tricots au peigne fin (et autres solutions !) pour les débarrasser des bouloches. Elles aussi peuvent finir dans la bouche de son enfant.

 

Tricot bébé : on pense à l’entretien

Sitôt porté... presque aussitôt à laver ! Une des règles d’or qu’on apprend rapidement avec un tout-petit : il se salit vite... Très vite ! Pour le dire plus concrètement : un bébé se salit vingt fois plus vite qu’un adulte. Ah oui, quand même ! Sans hésitation, on pense donc pratique... très pratique ! Ça signifie « facile à entretenir ».

 

Au moment de choisir votre laine, vérifiez qu’elle peut passer à la machine, surtout si vous craquez pour l’alpaga. Le mérinos ou la laine d’agneau posent moins de soucis : la plupart d’entre eux supportent bien un cycle froid ou un programme délicat. Quant au coton ou l’acrylique... Ils sont à nouveau les grands gagnants du « lavage en machine sans trop se poser de question » : un critère que les jeunes parents apprécient beaucoup !

 

Bien sûr, laver le linge d’un bébé demande d’autres réflexes : une lessive adaptée, parfois un adoucissant hypoallergénique... De quoi avoir le bonheur dans la peau !

 

Tricot bébé : on cumule les bons points !

Vous avez la bonne fibre... Vous avez les bonnes tailles d’aiguilles à tricoter ...  Il ne vous reste plus qu’à choisir la bonne maille. Oui, elle aussi a un rôle à jouer ! Et bonne nouvelle : rien ne vaut le point mousse, le plus facile à faire ! La raison est simple : sa douceur et son moelleux sont parfaits pour caresser la peau d’un nouveau-né. Il suffit d’ailleurs de regarder les différents tutos de tricot pour bébé pour s’apercevoir que le point mousse est de presque toutes les layettes.

 

Envie de motifs à relief ? Vous pouvez ! Veillez simplement à ce qu’ils restent agréables au contact direct avec la peau. 

  • Les points de riz, blé ou godron risquent d’être trop rugueux.

  • En revanche, le point jersey (qui n’est qu’une déclinaison du point mousse !), c’est une bonne idée !

  • Enfin, le point d'alvéole ou nid d'abeilles reste le grand favori pour un manteau ou une couverture de bébé : léger, souple, élastique, intemporel... Bref, on aime !

L’astuce en + :

Limitez les boutons et les zips pour privilégier les fermetures avec lanières (type cache-cœur). Autant de petits détails qui apportent la touche finale d’un tricot bébé ultra confort !

 

Ça vous donne des idées de vêtements bébé à tricoter ? Et dans quelle matière à tricoter ? Dites-nous tout dans les commentaires ?

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer