Comment laver une couette ?

Noter cet article: 
Aucun vote
comment laver une couette

Dormir avec une couette, c'est vraiment pratique ! Là où ça se complique, c'est quand il faut la laver. Entre le poids, la taille, le garnissage... Arf ! D'un seul coup, elle est bien embêtante et encombrante. À moins de connaître toutes les ficelles pour entretenir ses fibres... On vous dit comment laver votre couette pour lui faire une bonne toilette ! 

On prend quelques précautions avant de laver sa couette 

Tout d’abord, que dit l’étiquette de votre linge de lit ? Oui, c’est bien la première chose à vérifier avant de laver sa couette ! Vous y trouverez les meilleures indications. La plupart des couettes peuvent passer en machine. Ouf ! Mais le programme ne sera pas le même selon les textiles naturels ou synthétiques. On commence donc par un peu de lecture...  

 

Ensuite, on inspecte sa couette pour s’assurer qu’elle ne présente aucun (petit) trou. Celui-ci ne ferait que s’agrandir durant le lavage : de quoi laisser filer le garnissage. En plus d’abîmer votre couette, cela pourrait endommager votre lave-linge. Oups ! Vous avez repéré un accroc ? Sortez votre boîte à couture pour le réparer en quelques points à la main ! 

 

Enfin, on scrute les taches sur sa couette : certaines nécessitent un prélavage avant le roulement de tambour de votre appareil électro-ménager... Des petits traitements ciblés pour retrouver sa couverture impeccable. On aime ! 

 

On passe sa couette à la machine à laver 

L’étiquette va donc tout vous dire sur la marche à suivre. Vous l’avez coupée ou n'arrivez plus à la lire ? Aïe ! Dans ce cas et dans le doute, privilégiez le pressing. Cela dit, on peut vous l’avouer : il existe quand même des grands principes et programmes de base pour laver sa couette ! 

  • Une couette en matière naturelle. Si vous avez craqué pour le gonflant du duvet ou le douillet des plumes, l'entretien de votre couette mérite plutôt un nettoyage à sec, par un professionnel. Cependant, certains modèles tolèrent un passage en machine, à 30°C. Top pour éliminer les acariens dans la foulée ! 

  • Une couette en matière synthétique. Le polyester a souvent la côte pour ce linge de lit, surtout quand on choisit une couette enfant. Ce qui le rend séduisant ? Sa légèreté, sa chaleur modérée... et son entretien ! Il suffit de sélectionner un cycle à 40°C. Pour les autres fibres synthétiques, on vous recommande un mode « linge délicat » ou à 30°C.  

 Pour autant, il faudra d’abord vérifier que votre couette rentre dans votre machine ! Ce n’est pas toujours gagné surtout qu’il faut laisser de la place dans votre tambour : en se gorgeant d’eau, votre couette va prendre en volume... Oups ! Pour vous donner une idée : 

  • Un lave-linge d’une capacité de 5kg peut accueillir une couette de 140x200cm ou 200x200cm peu épaisse. 

  • Un lave-linge d’une capacité de 7kg peut accueillir une couette de 220x240cm. 

  • Un lave-linge d’une capacité de 10kg peut accueillir une couette de 260x240cm. 

 Profitez-en pour glisser une deux balles de tennis propres, elles participeront à redonner un bon gonflant aux fibres. Et si vous avez vraiment beaucoup de place, peut-être pouvez-vous en profiter pour laver un oreiller ? Ça peut être possible et tout bénef ! 

 

Derniers bons réflexes : 

  • Dosez correctement votre lessive : point trop n’en faut. À ce propos, une lessive liquide spéciale linge délicat est souvent plus adaptée : elle va aider à garder le gonflant. Bon et beau programme ! 

  • Ne lésinez pas sur le rinçage, quitte à le « doubler ». 

  • En revanche, on y va tout doux pour l’essorage : 1000 tours/min maximum ! 

  • On oublie l’assouplissant quand sa couette est garnie de plumes ou duvet. 

 L’astuce en + : 

Votre machine est trop petite ? Rendez-vous à la laverie de votre quartier ! Les modèles de lave-linge ont une capacité plus grande et souvent suffisante. Vous pourrez même passer votre couette au sèche-linge si elle le supporte et que vous n'en avez pas chez vous. La totale, quoi ! 

  

On lave sa couette à la main 

Contrairement à toute attente, c’est possible ! Mais comme on peut aussi s’y attendre, c’est plus fastidieux ! Si vous n’avez pas le choix mais que vous avez le courage, on vous partage une méthode simple : 

  • Remplissez à moitié votre baignoire d’eau. 

  • Versez la quantité de lessive spéciale linge délicat indiquée sur le mode d’emploi. Là aussi, vous vous faciliterez la vie avec une formule liquide. 

  • Placez votre couette dans la baignoire et faites-en sorte qu’elle soit imprégnée de façon homogène.  

  • Frottez les taches éventuelles. 

  • Laissez tremper 1h. 

  • Rincez ! Rincez ! Rincez !  

  • Essorez. C’est là que ça se corse vraiment car la couette pèse lourd. Le mieux est d’être à deux. Ne tordez pas votre couette : cela fragiliserait les fibres. 

  • Posez-la à plat sur un étendage. Ça va goutter, prévoyez de le faire sur du carrelage ou de protéger votre sol ! 

On fait sécher sa couette 

Une étape tout aussi importante que le lavage. Si on ne prend pas le temps de bien le faire, bonjour les mauvaises odeurs de linge et le risque d'attirer les bactéries ou acariens qui adorent les milieux humides. Tout comme les moisissures ! Pour éviter ça : 

 

On compte sur son sèche-linge si on en a un ! Encore une fois, tout sera question de capacité, mais si ça rentre : 

  • Sélectionnez une température « moyenne » : 60°C maximum !  

  • Si vous aviez glissé des balles de tennis au lavage, glissez-les également au séchage ! Elles s’occuperont de bien répartir le garnissage naturel, vous n’aurez à vous soucier de rien. 

On fait sécher sa couette à l'air libre : dehors si vous avez un extérieur ou sinon, entre deux chaises. Si elle peut prendre le soleil, ça n’en sera que mieux pour éliminer certaines bactéries et retrouver un linge frais. Régulièrement, pensez à la secouer pour bien répartir plumes, duvet ou fibres. 

 

Que votre couette sorte de la machine ou de votre baignoire, soyez patient(e) : cette étape peut prendre plusieurs jours, voire une petite semaine ! 

 

Quand entretenir sa couette ? 

On lave sa couette une fois par an. Ça reste gérable ! En plus d’un linge propre, vous diminuez les risques d’allergies et donnez toutes les chances à un meilleur sommeil. 

 

Dernière raison et pas des moindres : votre couette vous durera plus longtemps. Pour info, on conseille de renouveler une couette naturelle tous les 8 à 10 ans et une couette synthétique tous les 5 ans. Ça peut participer à se décider au moment de choisir sa couette !   

 

Parallèlement, entre deux lavages, faites-lui prendre l'air ! Oui, tous les matins, quand vous ouvrez la fenêtre de votre chambre (vous savez, quand vous devez aérer votre maison!), retournez votre couette pour que le côté ayant été en contact avec le corps (et sa transpiration) puisse sécher : on peut perdre jusqu'à 2 litres d'eau par nuit... Puis secouez-la pour qu'elle retrouve son gonflant et faites votre lit. Une belle prochaine nuit s'annonce ! 

 

Vous savez désormais comment laver votre couette ? Et vos draps et housses ?  D’autres conseils à partager ? On veut bien lire vos astuces dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus