Comment laver un pull en laine ?

Noter cet article: 
3 pour 1 vote
laver pull en laine

Il y a tellement de raisons de craquer pour un pull en laine ! Il se porte aussi bien avec une jupe crayon qu’avec un jean, il peut être tout fin ou épais à souhait... Surtout, c’est le vêtement qui tient chaud comme il faut, été comme hiver ! Mais voilà, au moment de l’acheter, il y a toujours un petit doute : est-ce qu’il va être simple à laver ? Pour éviter qu’il ne rétrécisse, ne se déforme ou perde de sa douceur, on vous a mis toutes les infos pour laver votre pull en laine... bien au chaud !

On lave son pull en laine à la bonne fréquence

C’est-à-dire pas trop souvent ! D’ailleurs, ce n’est pas forcément nécessaire... Ce que vous devez savoir pour laver votre pull au bon moment :

  • Une trace de maquillage ou de stylo ? Vous pouvez éviter de le laver entièrement : il existe des astuces ciblées pour enlever une tache sur la laine.  

  • Ensuite, en fonction de chaque type de laine, on adapte ses habitudes : le cachemire ne craint pas l’eau (ça le rend même plutôt beau) mais la laine mérinos, le mohair ou l’alpaga si ! Dans ce cas, on décide donc de le nettoyer après l’avoir porté au moins une dizaine de fois et on évite de le laisse tremper trop longtemps. Après, rassurez-vous : un brin de toilette va faire aussi du bien en lui redonnant un peu de moelleux.

On lave son pull en laine à la main

Vous pensez que le lavage à la main est plus respectueux pour ce textile ? Pas faux.... Mais pas complètement vrai non plus ! Car il demande de bien suivre certaines consignes :

  • On regarde bien son étiquette d’entretien : ça donne une idée de sa sensibilité à l'eau, de la température idéale...

  • On le lave à l'envers car contrairement aux idées reçues, c'est cette face qui est la plus sale en étant exposée à notre transpiration.

  • On choisit une lessive spéciale laine : elle a un ph neutre et contient des agents moussants pour protéger la fibre. Sachez que vous pouvez aussi utiliser du savon de Marseille si besoin, ou même un shampoing doux !

  • On n'en met qu'une cuillère à soupe. À la fois parce que cela est suffisant, mais également pour faciliter le rinçage.

  • On trempe son pull fétiche à la bonne température. En général, elle doit être un peu plus fraîche que celle de nos mains. Si c'est trop chaud, la laine va se resserrer et votre pull passera à la taille en dessous. Arf !

  • On le laisse tranquille pendant 5 minutes maximum.

  • On va ensuite le débarrasser des saletés. On ne le frotte surtout pas ! Pour préserver sa douceur et ses fibres, on y va... tout en douceur dans les mouvements ! On malaxe, un peu comme un massage. Sacré veinard, ce pull !

  • Avant de rincer, on enlève le surplus d'eau en le pressant avec les mains en différents endroits. On ne le torsade pas !

  • On le replonge dans une autre bassine d'eau claire, à la même température. C'est important, surtout avec un pull mérinos ou en cachemire : s'il y a trop de différence, il pourrait se déformer ou rétrécir.

  • Là aussi, on reste « léger » dans les mouvements. Si votre eau est très calcaire, vous pouvez ajouter quelques gouttes de vinaigre blanc, ça devrait l’adoucir.

  • On l’essore avec la même méthode : en le serrant en différents endroits avec les mains.

  • On change l'eau et c'est reparti pour un nouveau rinçage. On n'hésite pas s'il faut un troisième tour.

Et pour sécher son pull en laine après tout ça ? On le pose à plat sur une serviette, on l'enroule dedans et on appuie avec ses mains, à différents endroits, pour absorber l'eau. Un peu comme on fait pour essorer nos cheveux ! Mais quand on y pense, on est en train de laver une matière naturelle !

 

On lave son pull en laine en machine

N’ayez pas peur, c’est une solution tout aussi respectueuse et efficace ! Certains fabricants recommandent même le lavage en machine. Oui, elle peut s’avérer plus délicate que nos mains :

  • Moins de risque de casser les fibres (même en faisant attention, on peut être maladroit !).

  • Un rinçage toujours efficace qui enlève bien les résidus de lessive.

  • Un essorage prévu pour ce textile fragile...

Ça détend les esprits sans détendre la laine, tout ça, non ? En fait, avec le bon programme de lavage et de séchage, votre pull devrait ressortir tout propre et tout beau ! Ce qui est important de prendre en compte pour que tout se passe bien :

  • La charge : on ne bourre pas le tambour ! Pour un cycle avec de la laine, on ne le remplit qu’à moitié.

  • La protection : à l’envers et hop, dans un filet pour éviter les frottements avec le tambour. Une taie d'oreiller, c'est parfait aussi...

  • La température : comme à la main, elle doit être fraîche. On préfère donc les lavages « à froid » pour le mohair ou l’alpaga par exemple. Pas plus de 30°C pour le cachemire. Vous avez mal réglé et il a rétréci ? Pas de panique, on a également des solutions pour le défeutrer.

  • La lessive : là, on ne fait aucune concession sur un produit spécifique pour la laine. Pour rappel, ses agents moussants protègent les fibres dans le tambour et préviennent du feutrage. Par ailleurs, cette lessive spéciale redonne du gonflant aux fils : pas besoin d’adoucissant !

  • L’essorage : tout léger ! 600 tours par minute maximum...

Bonne nouvelle : aujourd’hui, la majorité des machines à laver propose le programme « Laine » qui prend toutes ces précautions en compte ! Il suffit de le sélectionner et d’appuyer sur le bouton ! Zou !

 

On prend quelques précautions avant et après le lavage de son pull en laine

Oui, il n’y a pas qu’au moment du lavage qu’il mérite des attentions particulières. On en prend aussi soin au quotidien pour éviter qu’il ne se déforme ! Par exemple :

  • Quand on retire son pull en laine, on ne le laisse jamais en boule, même dans le panier à linge sale : on le plie ! Pas besoin que ce soit fait de manière impeccable. Mais sachez que moins il est tordu dans tous les sens, moins les fibres vont s’abîmer. L’air de rien, ça fait beaucoup !

  • On ne le range pas tout de suite après l’avoir porté : on le laisse s’aérer. La laine est une matière naturelle qui s’auto-régénère et donc s’auto-nettoie au contact de l’oxygène. Pas mal pour espacer les lavages, ce serait dommage de l’en priver et s’en priver !

  • Pour le sécher, on le pose à plat sur son étendage, loin des sources de chaleur (un radiateur ou le soleil derrière la fenêtre). On peut mettre une autre serviette sèche dessous pour éviter qu'il ne prenne la forme des rainures de son étendoir.

  • Des petites boules apparaissent à la surface ? C'est malheureusement un peu inévitable, mais on peut les limiter... et les retirer en suivant quelques astuces : on a d’ailleurs 7 méthodes anti-bouloches à vous proposer !

C’est bon, l’entretien de votre pull en laine vous fait moins peur ? Top ! Et sachez qu’une fois que vous l’aurez porté maintes et maintes fois et qu’il voudra prendre sa retraite, vous pouvez le recycler !

 

Il suffit de défriser sa laine pour s’en resservir ! D’autres bonnes idées à partager pour le laver ? Tenez-nous en « ha-laine » dans les commentaires !

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus