Quelles différences entre les matières textiles naturelles ?

Noter cet article: 
Aucun vote
matières textiles naturelles

Coton, soie, lin, laine... Le point commun entre ces différents textiles ? Ils sont d’origine naturelle ! Rien que pour ça, on a envie de leur faire de la place dans le dressing. Cela dit, leurs fibres et tissages ont d’autres qualités à nous offrir. Allez, pour en profiter pleinement, on vous fait réviser les matières textiles naturelles ! 

Avec le coton, on choisit le confort et la tranquillité 

Son origine : merci les plantes ! Plus particulièrement, le coton vient du duvet qui entoure la graine de cotonnier. On le transforme ensuite en fil. C’est ce qui va permettre de fabriquer le tissu... ou plutôt « les tissus » car il existe différents types de coton !  

 

Ses points forts : attention, la liste est longue ! C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que le coton est la matière textile naturelle la plus utilisée au monde. Le coton basique est ultra résistant, il est agréable à porter, très facile d'entretien, abordable... Top ! Il est aussi hypoallergénique : parfait pour les peaux sensibles ou le linge de bébé ! Et si besoin d’un linge stérilisé, il supporte le lavage à 90°. C’est également un tissu respirant, isolant et absorbant : jusqu’à 8,5% de son poids en eau. Enfin, il prend bien les teintures : de quoi recycler ses vêtements, customiser une parure de lit...  Chouette ! 

 

Son point faible : s'il a ce bon pouvoir absorbant, il peut être froid quand il est humide. Du coup, ce n'est pas forcément une matière idéale quand les températures sont très basses. D'ailleurs, il n'est pas réputé pour sa capacité à conserver la chaleur (même si on peut améliorer son pouvoir thermique en le « grattant »). Enfin, il a une petite tendance à rétrécir... On en tient compte au moment des achats ! 

 

Au toucher : il est doux ! Aucune mauvaise surprise de ce côté-là. Légèrement extensible, il permet de se sentir libre dans ses mouvements. Enfin, il ne colle pas à la peau comme d’autres matières naturelles ou synthétiques. 

 

Parfait pour : de très nombreux vêtements, du tee-shirt à la casquette en passant par le pantalon et les chaussettes ! On le retrouve également pour tout le linge maison : serviettes de bain, torchons, draps... C'est la matière "au quotidien" vraiment pratique. On ne s'en lasse pas. 

 

L'entretien du coton : pas trop de souci à se faire. On peut le faire bouillir tout comme se contenter d’un programme à 40°C. Il peut aussi passer au sèche-linge. Pas mal, non ? 

 

Avec le lin, on opte pour la résistance et l’élégance 

Son origine : végétale ! Les fibres de lin sont extraites des tiges de la plante, après qu’elles aient macéré sur le sol, sous l’effet des intempéries. Même le procédé est naturel. Elles sont ensuite broyées, peignées, tissées... De quoi obtenir une belle toile ! 

 

Ses points forts : parce que sa culture demande peu (voire pas du tout !) d’engrais et d’arrosage, le lin est une matière naturelle écologique. Waouh ! Il est aussi réputé pour sa résistance. C'est également une fibre qui absorbe bien l'humidité et ne craint pas la lumière. Du coup, on l’utilise assez souvent en tissu d’extérieur. Pour les vêtements, il est thermorégulateur et limite les risques d’allergie sur la peau. Comme le coton, il est isolant et respirant. Enfin, on n’oublie pas l’essentiel : le lin peut se porter froissé, ce qui ne l’empêche pas d’être un textile élégant. On tombe sous le charme ! 

 

Son point faible : Le lin est donc une matière qui se froisse beaucoup. Si ce n’est pas trop dérangeant pour un vêtement, ce peut être plus contraignant pour une nappe !  

 

Au toucher : Léger ! Le lin fait partie des matières textiles naturelles agréable à enfiler.  

 

Parfait pour : les vêtements d'été ! 100% ou mélangé... il reste à la fois décontracté et chic. On l’aime aussi pour l’aménagement de sa terrasse ou la décoration des pièces plus humides. Pratique et classe ! 

 

Côté entretien : laver du lin demande quelques précautions : on ne dépasse jamais 50°C, on évite le sèche-linge... Après, on se rassure, en cas de taches, il existe des solutions prélavages simples et efficaces !  

 

On redécouvre le chanvre pour ses propriétés protectrices 

Son origine : végétale ! Le chanvre est issu des tiges de la plante éponyme. On obtient sa forme textile un peu comme on obtient le lin : on laisse macérer la paille et hop : on extrait les fibres ! On les aère, on les démêle, on les laisse sécher, on les peigne et on les tisse.  

 

Ses points forts : le chanvre n’est pas gourmand en eau et encore moins en engrais : une autre matière naturelle écologique ! Il est thermorégulateur, antifongique, antibactérien. Il est aussi « anti certains parasites » ! Très résistant, il est quasiment... inusable et indéformable ! Il absorbe jusqu’à 30% d’humidité (le coton n’a qu’à bien se tenir !). Enfin, et pas des moindres, il retient jusqu’à 95% des rayons UV. 

 

Son point faible : son processus de transformation. Plus long et coûteux que le lin ou le coton. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui « l’a mis au placard » ces dernières décennies, même s’il a tendance à revenir dans nos dressings. 

 

Au toucher : plutôt rugueux. C’est en tout cas la réputation qui lui colle à la peau, malgré de nombreuses évolutions qui ont permis de le rendre plus doux. En attendant, on le mélange souvent au coton pour justement qu’il gratte moins et soit plus souple. 

 

Parfait pour : les vêtements d’été, quand on cherche un tissu pour se protéger du soleil. Sinon, on utilise ses atouts pour la confection de robes, tee-shirt, jeans, chaussettes, vêtements de travail... Également très prisé pour les draps, les rideaux, les serviettes et les tapis ! 

 

Côté entretien : le chanvre s’assouplit avec les lavages. Génial ! Et s’il supporte les cycles à 60°C, préférez tout de même ceux entre 30°C et 40°C qui préserveront sa robustesse. On peut le passer au sèche-linge mais le séchage à l’air libre est plus recommandé. 

 

On aime la laine pour avoir ni trop froid, ni trop chaud ! 

Son origine : elle est fabriquée à partir des poils d'animaux. Mouton, chèvre, lama, lapin, chameaux... Oui, il existe différents types de laine ! Après la tonte, on nettoie, on dégraisse, on démêle et on transforme en fils et pelotes. 

 

Ses points forts : Son pouvoir thermique permet d'avoir bien chaud... mais pas trop car la laine est thermorégulatrice. Du coup, on la porte été comme hiver ! C’est sa capacité à absorber jusqu’à 80% de l’air qui la rend si performante. Par ailleurs, elle absorbe pas mal l'humidité et évite les sensations de moiteur. Enfin, elle se froisse peu. Excellent ! 

 

Son point faible : bon, en revanche, elle a tendance à boulocher et à feutrer. Arf ! 

 

Au toucher : tout dépend des fibres et de son origine ! On ne va pas se mentir, la laine peut gratter. Mais ce n'est pas toujours le cas. En mailles fines, elle est même très agréable à porter.  

 

Parfaite pour : de très nombreux vêtements ! Des gros pulls moelleux au tee-shirt tout mince... Elle permet aussi la confection de vêtements élégants, type costume homme. Pour le linge, on l’aime en couverture, plaid... 

 

Côté entretien : en général, elle supporte un lavage à 40°C. Mais certains types de laine nécessite un entretien plus doux. Pour ne prendre aucun risque, on se fie à l'étiquette du linge ! 

  

On craque pour la soie, sa souplesse et sa noblesse 

Son origine : ce sont les sécrétions de certaines chenilles qui permettent d'obtenir la soie. Elles s'en servent pour leur cocon. Ça rend cette matière plus rare, plus précieuse. 

 

Ses points forts : souple, fine, très agréable à porter... et chaude ! Oui ! Oui ! La soie a une belle capacité d'absorption et un grand pouvoir isolant. Enfin, contrairement à ce que son soyeux laisserait croire, elle a une bonne capacité d'auto-défroissabilité.  

 

Son point faible : elle est sensible à la lumière. Elle est aussi souvent plus chère que d'autres matières naturelles. 

 

Au toucher : qu'elle est douce et veloutée ! Un pur bonheur. 

 

Parfaite pour : Des vêtements légers et élégants. En accessoire, on la retrouve souvent pour la confection de foulard. On s’en sert également pour faire des doublures (notamment celle des gants !). Et en draps ? Grand luxe ! 

 

Côté entretien : laver la soie demande quelques petites attentions. Un programme délicat, une lessive liquide, pas d’essorage, un repassage tout doux... Mais rien d’insurmontable ! 

 

 Avec tout ça, quelle est votre matière naturelle coup de cœur ? Par ailleurs, craquez-vous pour les propriétés des matières synthétiques ? Dites-nous tout sur votre linge et votre dressing !  

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus