Quels sont les différents types de dentelle ?

Noter cet article: 
Aucun vote
les différents types de dentelles

La dentelle... Le mot est joli, l’effet aussi ! C’est délicat, élégant, glamour, rétro, romantique et bien d’autres effets looks ! Après, tout dépend de la finesse et du motif. À ce propos, on vous dit tout sur cette étoffe particulière et les différents types de dentelles existants. Et vous allez voir, tout le monde « ne fait pas dans la dentelle » ! 

Qu'est-ce que la dentelle ? 

Très bonne question ! Spontanément, quand on pense à la dentelle, on imagine un tissu dont les fils donnent une impression de « broderie ajourée ». Pour le dire de façon moins poétique mais peut-être plus parlante : un tissu avec des motifs en relief qui semblent liés par une maille à (jolis) trous plus ou moins gros, laissant apparaître la peau. Ce n’est pas faux... mais ce n’est pas si simple ! Car tout est question de procédé(s)... 

 

Il existe plusieurs façons de créer une dentelle : traditionnelle ou industrielle. La méthode traditionnelle utilise une aiguille ou un fuseau pour être réalisée à la main. La méthode industrielle utilise de grosses machines spécifiques. Visuellement, le résultat est le même. Et si cette dernière technique est apparue au XIXème siècle et qu’elle a déjà plus de 200 ans, certains la réfutent : pour eux, la dentelle est un savoir-faire artisanal et c’est tout ! Donc tout ce qui n’est pas manuel, n’est pas dentelle... 
Juste, pas juste ? On vous explique les différences, de quoi vous faire votre propre idée ! 

 

Type de dentelle traditionnelle n°1 : la dentelle à l’aiguille 

Sans mystère, on utilise un fil et une aiguille ! Mais aussi un parchemin sur lequel est dessiné le dessin. On pique ensuite chaque trou en suivant les lignes : on obtient le fil de trace. On tisse alors par-dessus ce qu’on appelle le réseau. Une fois terminé, on enlève le parchemin grâce à une opération dite du levage, et hop ! Cette dentelle peut être plus épaisse et plus fournie que les autres. 

 

Parmi les dentelles à l’aiguille les plus connues, on trouve : 

  • La dentelle de Venise : appelée également « Point de Venise », elle se caractérise par des motifs circulaires et des arabesques. C’est l’une des premières à avoir vu le jour. On peut aussi la faire au fuseau.  

  • La dentelle d’Alençon : la « reine de la dentelle ». Ce n’est pas une description, c’est son autre nom ! À la fois résistante et élégante, on s’en servait pour orner les tenues des nobles. Elle se fabrique en 10 étapes et se reconnait par son réseau de mailles régulières qui relient les motifs en relief. 

 Sans oublier certaines variantes, selon les régions : dentelle d’Argentan, dentelle de Burano, dentelle de Sedan... 

 

Type de dentelle traditionnelle n°2 : la dentelle au fuseau 

Là aussi, on se sert d’un parchemin qui va indiquer où piquer. Mais le fuseau permet de croiser les fils pour former un tissage. L’ouvrage obtenu est plus fin, plus raffiné. Très joli !  

 

Parmi les dentelles au fuseau les plus connues, on trouve : 

  • La dentelle de Chantilly : généralement noire ou blanche, on la reconnait notamment à ses ornements de fleurs. Elle est d’une grande élégance ! C’est celle que l’on retrouve souvent sur les robes de mariage ou de soirée. On dit qu’elle était la favorite de Marie-Antoinette et de Madame du Barry. 

  • La dentelle de Hollande et Flandres (ou dentelle d'Angleterre quand elle transitait par le Royaume-Unis avant d'entrer illégalement en France au XVIIème siècle !). C’est une dentelle à pièces rapportées : on réalise différents motifs qu'on finit par assembler pour créer le dessin initial. 

  • La dentelle de Cluny : assez populaire, elle se distingue par son décor géométrique à base de rosaces. Si on vous dit « napperon », vous pourrez imaginer le type de dessins et de style ! 

 On compte aussi la dentelle de Valenciennes, la dentelle Blonde, la dentelle de Normandie, la dentelle de Gênes, la dentelle de Lille, la dentelle de Milan... 

 

Type de dentelle mécanique n°1 : la dentelle leavers  

Elle tire son nom de la machine du même nom (qui n’est que celui de son inventeur !). Une sorte de métier à tisser grand format qui est apparu vers 1813. C’est la dentelle industrielle la plus prestigieuse : délicate à l’œil, elle n’en reste pas moins solide. On l’utilise notamment pour la lingerie de luxe. Belle référence ! 

 

Parmi les dentelles Leavers les plus connues : 

  • On trouve la dentelle de Calais. C’est là que le débat sur « qu’est-ce que la dentelle ? » peut être intéressant. Car si elle est réalisée de manière mécanique, la dentelle de Calais est considérée comme très belle et sophistiquée. Une référence en la matière...  

  • C’est aussi par ce procédé qu’on obtient la dentelle de Caudry, celle qui a séduit le monde entier quand Kate Middleton l’a arboré avec sa robe de mariée. On dit ça, on ne dit rien. 

Type de dentelle mécanique n°2 : la dentelle rachel 

Ici, elle n’est pas tissée mais tricotée. Si on est puriste, ça peut coincer ! Son apparition est plus récente : vers les années 50. Elle permet une dentelle avec des motifs plats reliés par un fond en tulle. Certains ne sont pas sans rappeler ceux du Leavers... mais en moins cher. Ceci explique peut-être cela ! 

 

Type de dentelle mécanique n°3 : la dentelle jacquard  

La plus récente ! Très intéressante en termes de production (quantité et coût), elle permet une infinité de motifs. Mais elle reste plus simple et épaisse que la dentelle de Calais. Après, selon les vêtements, ce ne sont pas forcément des défauts ! 

 

Les autres dentelles... ou pas ! 

On ne ferait pas le tour complet de la question si on ne vous parlait pas de la dentelle chimique. Oui ! Vous avez bien lu ! Une technique qui consiste à tremper une broderie réalisée à base de fil de soie et de fibres végétales dans un bain alcalin. Cela va brûler certains fils pour créer une étoffe ajourée... 

 

Et le crochet, la borderie, le macramé dans tout ça ? Si on peut parfois s’apercevoir qu’ils sont rangés dans la catégorie dentelle, ce ne sont tout de même pas les mêmes procédés ou outils. Ne créons pas plus de discorde ! 

 

Comment entretenir la dentelle ? 

La dentelle ne se fait plus uniquement en fil de lin, de soie ou de coton. On peut aussi la réaliser avec du nylon, de l’élasthanne... Est-ce à dire que son entretien dépend de sa composition ? Non ! Car son tissage reste de toute façon délicat. On vous conseille donc d'adopter certaines précautions de lavage. Déjà, on privilégie le lavage à la main, en faisant attention à ne pas « casser » les motifs. Si vraiment la machine à laver est incontournable : 

  • On glisse dans un filet son linge en dentelle. 

  • On choisit un programme à 30°. 

  • On préfère une lessive laine ou linge délicat. 

  • On laisse sécher à l'air libre. 

  • Si besoin de repasser, on règle son fer à douce température. 

 Alors, que considérez-vous comme la dentelle ? Laquelle vous fait craquer et pour quels vêtements ? Dites-nous tout dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus