Matières textiles artificielles : définition et explications

Noter cet article: 
Aucun vote
matières textiles artificielles

Fibres artificielles : ça rime avec fibres naturelles mais dans l’idée, ça fait plutôt penser à fibres synthétiques. Tout est dit ! Les textiles artificiels sont effectivement un mélange des deux : une matière d’origine naturelle (cellulose végétale) que l’on transforme pour obtenir un tissu techniquement pas naturel. De la viscose au Lyocell, on vous présente les matières textiles artificielles les plus connues ! 

On apprécie la viscose, une soie artificielle 

Décidemment, la soie a plein de cousins ! Si le polyamide est une matière synthétique qui peut y faire penser, la viscose est une fibre artificielle qui peut aussi lui ressembler comme deux gouttes d’eau. Et pour cause ! Même douceur, même aspect satiné, même légèreté... Après, elle n’a pas tous ses atouts.

 

Par exemple, elle ne tient pas chaud comme la soie. La viscose est également la cousine du coton. Oui, son aspect peut varier pour en avoir de mêmes propriétés. Parfait ! 

 

La viscose est fabriquée majoritairement à partir de pâte de bois. Mais sa transformation en tissu exige énormément d’eau et l’utilisation d’acides. Arf ! Il en existe de différentes qualités : la fibranne, aux fibres courtes, et la rayonne aux fibres longues. D’ailleurs « Rayonne » est son autre nom bien connu. Sans oublier la viscose de bambou. Et là, vous aurez compris que « bambou » ne signifie pas toujours un tissu écologique ! Quelle que soit ses origines, la viscose est une matière phare aujourd’hui. 

 

Les qualités de la viscose 

  • Douce et légère

  • Aspect soyeux

  • Plutôt résistante (encore plus quand elle est mélangée à l’acétate)

  • Abordable

  • Respirante

  • Sèche rapidement

  • Garde bien ses couleurs 

  • Biodégradable. Ça rattrape un peu ses défauts de production ? 

 Les inconvénients de la viscose 

  •  Sa fabrication, très polluante. 

  • Tendance à se charger en électricité statique. 

  • Peu isolante

  • Peut rétrécir

On l’utilise notamment pour : 

  • Différents vêtements du quotidien et de mode !  

  • En doublure de vestes, de manteaux de costumes... 

  • Des accessoires comme les foulards. 

  • La lingerie et sous-vêtements. 

Entretien de la viscose 

Laver un vêtement en viscose est très simple ! Un lavage à 40°C, un séchage à l’air libre, un coup de fer à repasser pour lui redonner un petit coup d’éclat. Et voilà ! 

 

On adore le modal, cette alternative au coton 

Là encore, on utilise de la cellulose de bois pour l’obtenir ! Plus particulièrement, on dit merci au bois de hêtre qui va permettre d’obtenir ce tissu aux multiples propriétés. Vous allez voir, il est très généreux ! 

 

Le modal est un type de viscose mais sa fabrication est plus respectueuse pour l’environnement. Ouf ! Il peut donc aussi copier la soie mais c’est surtout au coton qu’il fait penser... en plus absorbant, plus élastique et deux fois plus fin ! Ce qui le rend particulièrement léger et confortable. Top ! On peut le mélanger à d’autres fibres naturelles pour profiter de ses atouts. 

 

Les qualités du modal

  • Très doux

  • Très résistant

  • Très absorbant

  • Élastique

  • Soyeux

  • Ne rétrécit pas

  • Se froisse peu

  • Durable, même après de nombreux lavages. 

  • Demande moins d’eau et d’énergie que le coton dans sa fabrication. 

  • Biodégradable

Les inconvénients du modal 

  • Peut-être un peu transparent... 

  • Trop léger pour l’hiver... 

  • Plus cher que la viscose. 

Pour être honnête, c’est vraiment pour lui trouver des défauts car il en a peu ! 

 

On l’utilise notamment pour : 

  • Les vêtements légers d’été

  • Certains vêtements de sport

  • Les sous-vêtements

  • Les accessoires

  • Linge de maison (lit, bain...)

L'entretien du modal 

Rien de compliqué si la composition est à 100%. On choisit un cycle rapide (pour ne pas abîmer les fibres) et une lessive douce, un essorage à 600 tours/min maximum et on fait sécher à l’air libre. Il a rarement besoin d’être repassé... Il est mélangé à d’autres matières ? On regarde l’étiquette du linge pour ne pas faire d’erreur ! 

 

On craque pour le Lyocell, ce coton-soie responsable 

C’est le chouchou des matières artificielles ! Rien que l’aspect coton-soie fait craquer. Mais il y a une autre excellente raison ! On le considère aujourd’hui comme une fibre textile largement plus écologique que certaines fibres naturelles. Le Lyocell a même reçu le label Ecolabel UE en 2000. Si ! Si !  

 

Également connu sous le nom de Tencel, le Lyocell est obtenu à partir de pâte de bois (eucalyptus essentiellement) ou de pulpe. Il est plus extensible et résistant que la viscose ou le modal. Son toucher « peau de pêche » le rend très agréable. Mmmh ! 

On peut l’utiliser comme matière première ou le mélanger à d’autres fibres comme le coton. 

 

Les qualités du Lyocell 

  • Souple et fin

  • Très doux, du coup anti-irritations ! 

  • Absorbant (5 fois plus que le coton)

  • Antibactérien

  • Respirant

  • Imperméable

  • Résistant 

  • Biodégradable

  • Ecologique

Les inconvénients du Lyocell 

  • Plus cher que certains autres tissus naturels ou synthétiques. 

  • Ne tient pas chaud. 

On l’utilise notamment pour : 

  • Les vêtements de tous les jours, mode et casual, homme et femme

  • Les vêtements de sport

  • La lingerie

  • Le linge de maison (lit et bain) 

  • Les matières microfibres

L'entretien du Lyocell 

S’il est mélangé, il peut passer en machine et au sèche-linge, en vérifiant les indications de l’étiquette. Sinon, on privilégie le lavage à la main ou le lavage délicat à 30°C. Côté repassage, on ne le fait qu’à basse température s’il en a besoin ! 

 

On aime l’acétate, cette autre version de la soie 

Cette fibre artificielle a été l’une des premières à voir le jour... et date de 1924 ! On la fabrique notamment à partir de cellulose de coton ou de pulpe d’arbre. L’acétate, qu’on appelle aussi acétate de cellulose, permet de créer un tissu satiné, doux, fluide. Ça vous fait penser à la soie ? Oui, une nouvelle fois, il y a beaucoup de similitude avec cette fibre naturelle ! 

 

Les qualités de l'acétate

  • Légère et soyeuse

  • Bon isolant thermique

  • Agréable à porter

  • Séchage rapide

  • Infroissable

Les inconvénients de l'acétate

  • Une résistance moyenne 

  • Grande sensibilité à la chaleur 

On l’utilise notamment pour : 

  • Des vêtements de prêt-à-porter 

  • Des accessoires comme les cravates

  • Les doublures

  • La lingerie 

  • Les rubans

L'entretien de l'acétate

Une température de lavage à 30°C avec une lessive linge délicat. On oublie le séchage au tambour et on prévoit un repassage au plus faible ! 

 

Ces fibres artificielles vous séduisent ? Vous préférez coûte que coûte les matières textiles naturelles ? Que trouve-t-on dans votre dressing ? Dites-nous tout dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus