Comment aménager une verrière intérieure ?

Noter cet article: 
Aucun vote
aménager une verrière déco

C'est vraiment la belle astuce déco de ces dernières années ! La verrière est un moyen réellement pratique et esthétique pour séparer deux pièces sans en avoir l'air. On gagne en lumière, en espace, en convivialité... On vous partage quelques idées pour aménager une verrière chez vous et revisiter votre intérieur sans toucher au m2 ! 

 

Le principe d'une verrière intérieure 

La verrière intérieure, c'est la solution pour créer une cloison sans vraiment créer une séparation ! Oui, la transparence des vitres permet de garder les perspectives d'une ou deux pièces tout en aménageant des zones de vie spécifiques. Par exemple, la cuisine reste indépendante mais tout de même ouverte « aux yeux de tous », la chambre s'agrandit en s'ouvrant sur la salle de bain... Pas mal ! 

 

En gros, on ne touche pas aux volumes mais : 

  • En divisant un même espace en deux, on donne l'illusion d'une pièce en plus. 

  • Ou au contraire, en ouvrant deux espaces pour n’en faire qu’un, on donne l’impression d'une pièce plus grande. 

Dans tous les cas, on garde la lumière naturelle, voire on la diffuse mieux. Pour réussir cette petite tricherie, la verrière s'adapte à vos besoins. Séparer à moitié, servir de mur entier, suivre une sous-pente : toutes les configurations sont possibles ! 

 

L'autre point fort d'une verrière est son design. Selon les matériaux et la structure, elle peut apporter un esprit atelier, industriel ou bohème à sa déco... À la fois contemporain et charmant ! On peut aussi s'amuser avec les lignes. Si la verrière à vitrage rectangulaire est la plus répandue, il existe d'autres découpes pour un effet plus Art Déco, petits carreaux, déstructuré... 

 

Quelques idées d’aménagements pour profiter d’une verrière 

Que ce soit juste une envie déco ou pour optimiser ses mètres carrés, il existe de nombreuses raisons et façons d’aménager une verrière intérieure. On vous a sélectionné quelques idées qui pourraient vous inspirer ! 

  • Entre la cuisine et la salle à manger : c’est le grand classique, mais c’est tellement malin et convivial que ce serait dommage de vous en priver si cela peut vous servir à isoler un peu les odeurs sans vous enfermer ! 

  • Derrière un canapé, pour séparer le salon de la salle à manger. Juste pour le plaisir de distinguer les zones et apporter de la tranquillité. 

  • Entre la chambre et le dressing : pas mal pour profiter de sa belle garde-robe, tout en protégeant ses vêtements de la poussière. 

  • Entre la chambre et la salle de bain pour ouvrir l’espace tout en gardant un peu d’intimité et en limitant les risques d’humidité.  

  • Isoler le coin bureau dans le salon ou la chambre... Une solution intéressante pour avoir un petit lieu bien délimité au fond de la pièce, tout en profitant de la lumière de la fenêtre ! 

  • Créer une entrée. Une sorte de vestibule qui garde un effet volume. 

  • Créer une chambre de bébé provisoire dans la vôtre. 

  • Créer mur transparent pour une mezzanine. 

On choisit sa verrière intérieure 

Pour choisir votre structure de verrière, tout va dépendre de votre projet et de votre intérieur. Par exemple, avez-vous besoin d’une séparation : 

  • Qui aille du sol au plafond, ou à poser sur un plan de travail, un mur mi-hauteur... ? 

  • Qui soit une cloison partielle ou totale ? Dans ce dernier cas, il faudra envisager une porte ou un système d’ouverture à rails. 

  • Temporaire ou définitive ? Important pour prévoir le démontage sans trop « d’effets secondaires » à réparer ! 

 Ensuite, on se pose les questions déco de la verrière

  • Chez vous, c’est plutôt appartement haussmannien, maison de campagne, studio, loft, logement récent ? Cela déterminera notamment la taille des carreaux ! 

  • Envie de vitres transparentes ou de mixer avec du verre poli, à motifs, à relief... ? Oui, c’est possible ! 

  • Une structure en acier ou en bois ? 

  • Une verrière de couleur ou à peindre ? 

 En fonction de ces critères, vous pourrez vous tourner vers un kit prêt-à-installer ou un système modulable : on en trouve de nombreux et de bien sympas ! Sinon, ce sera une verrière sur-mesure à concevoir avec un professionnel ou un architecte... Petit luxe pas forcement inaccessible ! 

  

On entretient sa verrière 

Comme ses murs, on nettoie sa verrière au moment d’un ménage de printemps 

 

On s’occupe du châssis, selon son matériau : 

  • En métal (acier, aluminium...) : un coup d’éponge imbibée d’eau savonneuse suffit à retirer la saleté, les résidus de gras... On évite la face abrasive pour ne pas rayer ! 

  • En bois : du savon noir ménager dilué dans l’eau pour le bois brut. On peut ajouter gouttes de vinaigre blanc pour le bois vernis ou un peu d’ammoniaque pour le bois peint (en respectant les précautions d’emploi de ce produit)... On finit toujours en séchant bien la surface ! 

 On s’occupe ensuite des vitres... Elles ne pardonnent pas les traces ! Et sur une verrière, elles peuvent se voir encore plus que sur une fenêtre. Mais pas de panique, il existe tellement de solutions pour avoir des vitres impeccables ! Du vinaigre blanc au papier journal en passant par l‘oignon, on peut même s’amuser à la tâche ! 

 

 Vous y voyez plus clair pour aménager une verrière ? D’autres idées ou conseils ? Partagez vos avis ou expériences dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer