Éco-gestes dans la salle de bain : évitons la douche froide !

Noter cet article: 
Aucun vote
eco-recharge lessive

Et si au milieu de vos shampooings et brosse à dents, vous installiez des éco-gestes au cœur de votre salle de bain ? Consommation d’eau, bien sûr, mais aussi d’électricité, éco-recharges de lessive ou tri des déchets ont une place dans vos habitudes quotidiennes. Petit passage en revue des bonnes pratiques plus écologiques.

 

 

Branchez-vous aux éco-gestes électriques

 

Il ne s’agit pas seulement d’éteindre la lumière en sortant ou limiter la consommation électrique du lave-linge. Le chauffe-eau, celui qui fait miraculeusement arriver l’eau chaude dans votre pommeau de douche, est aussi très gourmand en énergie. Comment lui couper l’appétit ?

 

Chauffez l’eau utilement : coupez-le pendant vos vacances, et choisissez sa taille en fonction de votre foyer pour qu’il ne chauffe que ce dont vous avez besoin (50 litres / personne / jour suffisent).

 

Réglez sa température à 60°C (beaucoup le sont à 90°C) : c’est suffisant et évitera de vous brûler.

 

Entretenez-le régulièrement pour économiser jusqu’à 20% d’énergie.

 

Côté chauffage, préférez un radiateur soufflant le temps de votre douche plutôt que pousser votre chauffe-serviette à fond 30 minutes avant la douche : sa chaleur éphémère et rapide consommera moins d’énergie. Et pensez également à nettoyer au moins une fois par an votre VMC : encrassée, elle consomme plus d’électricité !

 

Et si on triait entre 2 douches ?

 

Le recyclage des emballages de lessive et autres produits de salle de bain est boudé : 80% ne sont pas triés en France. Pourquoi ne pas installer une poubelle de tri dans la salle de bain ? Vous penserez plus facilement à trier séparément :

 

les emballages carton et papier

 

les flacons en plastique (emballage lessive, shampooings…) et aérosols en métal (bien vidés)

 

le verre (pots, flacons, vaporisateurs…) sans même les rincer

 

Attention : les médicaments aussi se trient, mais en les ramenant en pharmacie (les jeter à la poubelle risque de contaminer les eaux de surface et les eaux souterraines).

 

Mieux acheter pour mieux consommer… et moins gaspiller

 

La salle de bain regorge de produits dont on peut facilement optimiser l’impact environnemental.

 

Préférez les produits réutilisables plutôt que jetables (éviter les lingettes pour se démaquiller ou pour les bébés, opter pour des brosses à dents à tête changeables…).

 

Choisissez des produits grands formats (shampooing, gel douche…) ou des éco-recharges (de lessive par exemple) qui diminuent l’impact de leur emballage.

 

Utilisez des produits d’entretien naturels comme le vinaigre blanc (anti-calcaire et anti-moisissures…).

 

Bref, toute alternative diminuant les déchets est bienvenue : 75000 tonnes d’emballages sont jetées sans être triées chaque année !

 

L’eau : ce luxe qui coule (trop) à flot.

 

Désolé de faire irruption dans votre douche, mais c’est justement dans la salle de bain que l’on peut contribuer à lutter contre le mal du 21e siècle : le manque d’eau. L’eau que nous utilisons chaque jour (150 litres / jour / français) devient rare, au point que 1,8 milliards de personnes vivront dans des pays ou régions affectés par une pénurie totale d’eau en 2025 (source : ONU). Préserver l’eau est aujourd’hui une mobilisation internationale, car rien ne peut la remplacer.

 

Mieux vaut une douche courte (5 minutes = 30 à 70 litres) qu’un bain (150 à 200 litres).

 

Vérifiez les fuites (1300 milliards de litres d’eau / an perdus en France) et chassez les goutte-à-goutte (jusqu’à 100 litres / jour, soit 35 000 litres / an • source Ademe).

 

Brossez-vous les dents à robinet fermé, ou utilisez un verre ! Vous pourriez économiser près de 60 litres par jour (source Ademe sur la base de 3 brossages par jour).

 

Installez des réducteurs de débit (aérateur, mousseur) qui peuvent réduire votre consommation d’eau jusqu’à 70% sans perdre de confort de douche.

 

Optez pour des mitigeurs thermostatiques : ils donnent très rapidement l’eau à la température souhaitée, et vous évitent de « laisser couler » en l’attendant. Résultat : 20 à 30% d’eau chaude économisée.

 

Vous aimez cet article ?

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo

les consignes de tri

Le recyclage : vos marques aussi ont leur mot à dire :

découvrez leurs conseils
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus