Vos éco-gestes prennent l’air dans le jardin

Noter cet article: 
4 pour 1 vote
économie d'eau dans le jardin

L’extérieur, c’est là où vit l’environnement. Raison de plus pour respecter ses règles de vie : vous êtes chez lui ! Laver sa voiture, entretenir son jardin de façon plus responsable, prendre soin de la biodiversité… Autant d’éco-gestes qui peuvent fleurir à l’air libre.

Entretenir l'extérieur de sa maison en respectant l'environnement

 

Laver sa voiture : comment éviter le grand bain ?

 

Le lavage de voiture (LE rituel dominical) consomme en France 35 millions de m3 d’eau chaque année, et rejette toutes sortes de produits polluants dans les eaux. Comment minimiser cet impact ?

 

Servez-vous d’un seau pour laver et d’un arrosoir pour rincer (4 à 5 fois moins consommateur d’eau que le tuyau d’arrosage).

 

Utilisez des produits de lavage sans eau. Trois en un, ils lavent, protègent, et lustrent. Résultat : jusqu’à 100 litres d’eau économisée à chaque lavage, et aucun produit polluant rejeté dans les eaux. Certains sont même certifiés Ecolabel Européen.

 

Lavez votre voiture à l'ombre : l’eau s’évaporera moins vite, vous utiliserez donc moins d’eau et laisserez moins de traces.

 

Préférez la peau de chamois aux produits de finition, souvent chimiques.

 

Rendez-vous en station de lavage. Pour info, le lavage au tuyau d’arrosage consomme environ 220 litres d’eau contre 60 en station libre service.

 

Pour nettoyer l'intérieur, découvrez comment nettoyer une tâche sur un siège auto.

 

Entretenir son jardin, de façon bucolique et plus écologique.

 

Économiser l’eau, optimiser son arrosage, entretenir son jardin de façon naturelle et raisonnable… c’est facile, gratifiant, et tellement meilleur pour l’environnement. Voici de petits conseils, à partager et faire courir dans tous les jardins du voisinage.

 

L’arrosage : plutôt le soir (jusqu’à 50% de l’eau s’évapore au soleil avant même que les plantes n’en aient profité), avec de l’eau de pluie récupérée à la sortie des gouttières. Préférez l’arrosoir au tuyau d’arrosage (vous maîtriserez mieux ce que vous consommerez), ou carrément un goutte-à-goutte qui optimise encore plus la consommation.

 

L’entretien : l’idée est de respecter les rythmes et les ressources de votre jardin. Par exemple, en tondant votre pelouse en mulching (laisser l’herbe tondue sur le sol pour maintenir l’humidité), en pratiquant le paillage (placer une mince couche de déchets du jardin au pied des plantations, comme des feuilles mortes, des copeaux de bois… cela limitera l’évaporation d’eau et la croissance des mauvaises herbes).

 

L’engrais : le plus naturel possible, en faisant votre propre compost. Collectez les déchets alimentaires dits humides (épluchures, coquilles d’œufs, restes de fruits, de légumes…) et des déchets secs (branches, copeaux de bois..) dans un composteur, et laissez faire la nature.

 

La bonne quantité : 1/3 humide, 2/3 sec.

 

Prenez soin de la biodiversité qui peut trouver dans un jardin plus responsable un merveilleux endroit où vivre. Créez des abris pour les oiseaux, hérissons, ou autres animaux…

 

Le coin des interdits du jardin :

 

Contenants de désherbants, pesticides et insecticides ne se jettent pas à la poubelle, mais se ramènent en déchetterie.

 

Les déchets verts ne se brûlent pas mais se ramènent en déchetterie ou s’utilisent pour faire son compost.

 

Vous aimez cet article ?

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo

les consignes de tri

Le recyclage : vos marques aussi ont leur mot à dire :

découvrez leurs conseils
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus