Cave humide : quelles causes et quelles solutions ?

Noter cet article: 
3.3 pour 3 votes
humidité cave et sous sol

Une cave humide peut être le résultat de plusieurs facteurs : infiltration d’eau, remontées capillaires, dégât des eaux… Quoi qu’il en soit, l’important est de bien identifier la source du problème pour ensuite le traiter efficacement

D'où provient l'humidité? 

Par définition, une cave est un endroit clos logé en sous-sol. Bien souvent, cette pièce souterraine ne comporte que très peu de fenêtres, voire pas du tout. L’air circule difficilement et les murs, en contact avec la terre, deviennent des points froids.

 

Il n’est donc pas rare d’y observer un fort taux d’humidité, dont l’une des causes fréquentes est l’infiltration d’eau : mal évacuée, contenue dans le sol, l’eau finit par s’infiltrer dans les fondations et les murs enterrés.

 

Autre possibilité : les remontées capillaires dues à la proximité d’une nappe phréatique, d’une rivière ou même d’un ruisseau. Lorsque le sol est gorgé d’humidité, celle-ci peut en effet migrer jusque dans les murs des fondations.

 

Enfin, un dégât des eaux exceptionnel tel qu’une inondation ou la rupture d’une canalisation peut aussi être la cause d’une cave humide.

 

Odeur de renfermé, revêtement mural qui s’effrite, apparition de moisissures, taches sur les murs, de l’eau qui stagne… ces signes doivent vous alerter afin de traiter rapidement l’humidité.

Sinon, celle-ci risque de se renforcer et de se propager aux étages supérieurs.

 

Comment traiter une cave humide? 

Première chose à faire, aérer. N’hésitez pas à ouvrir la porte et les fenêtres, s’il y en a, afin de créer un courant d’air et assainir l’air de la pièce.

 

Il est cependant parfois nécessaire de forcer l’aération grâce à un système de ventilation comme la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux.

Ce processus mécanique facilitera la circulation de l’air pour, ainsi, évacuer l’humidité. Plus efficace, le système dit VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation)insuffle, lui, de l’air neuf et asséché dans la pièce.

 

Dans le cas d’une inondation ou tout simplement en complément d’autres techniques d’assainissement, vous pouvez opter pour l’assèchement des murs. Il suffit d’installer un inverseur de polarité qui se chargera de faire redescendre les remontées capillaires.

 

Si l’humidité est localisée en profondeur, mieux vaut adopter la méthode d’injection de résine. Elle consiste à percer des trous dans le bas de vos murs puis à y injecter un gel hydrofuge. En prenant une texture élastique au contact de l’eau, la résine formera une barrière étanche sur toute la largeur du mur.

Notez que la pose d’une membrane sert aussi à retenir les infiltrations de l’eau contenue dans le sol.

 

Pour les caves où l’eau de pluie a tendance à stagner, une solution repose sur le drainage du sol. Un siphon atmosphérique installé dans le bas des murs à l’extérieur aspirera l’humidité et évitera la stagnation des eaux pluviales.

 

Enfin, la méthode du cuvelage a la propriété de former une sorte de caisson parfaitement étanche autour de votre cave. En revanche, cette technique risque de déplacer l’humidité à un autre élément de votre habitation.

 

L’astuce en + : Faites appel à un professionnel pour établir un diagnostic précis et détecter la source d’humidité !

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus