Comment repérer un problème d’humidité dans votre maison ?

Noter cet article: 
Aucun vote
humidité maison

Si l’humidité est un problème assez récurrent, il est souvent difficile d’en identifier la cause. Apprenez à repérer les signes d’humidité afin d’agir à temps et d’éviter que votre maison n’en pâtisse sur le long terme.

 

 

Quels sont les signes d'humidité les plus fréquents? 

L’humidité peut se manifester de façons très diverses, autant sur votre santé que sur l’état de votre habitation. Quels indices devraient vous alerter ?

 

  • Des murs endommagés : que vous ayez de la peinture ou du papier peint au mur, l’humidité finira par les abîmer. La peinture va s’écailler et se cloquer, le papier peint quant à lui risque de se décoller. Des taches peuvent apparaître aux angles des murs. La dégradation des murs peut se manifester à l’extérieur : façades encrassées, présence de mousse, parties métalliques rouillées

  • De la buée aux fenêtres : l’humidité provoque de la condensation aux parois les plus froides du logement, faisant apparaître de la buée sur les fenêtres, voire sur le carrelage.

  • De la moisissure : celle-ci se produit le plus souvent sur les murs, sous les fenêtres et derrière les meubles. Champignons et salpêtre se repèrent vite et doivent vous mettre la puce à l’oreille !

  • Une odeur persistante de renfermé : l’humidité dégage une odeur facilement reconnaissable et malheureusement très désagréable. Celle-ci se constate en priorité sur votre linge : s’il persiste à sentir le moisi malgré vos efforts, votre logement connaît probablement un vrai problème d’humidité qu’il faut traiter.

  • Un inconfort physique : l’humidité peut engendrer des symptômes physiques. À long terme, celle-ci peut déclencher des allergies, une sensation de froid constante, ainsi que des rhumatismes. Il est temps d’agir sans plus attendre !

Quelles sont les sources d'humidité? 

Une fois les signes d’humidité repérés, il faut s’attaquer à la source du problème. Si les facteurs d’humidité sont nombreux (mauvaise ventilation du logement, conditions climatiques difficiles…), il existe quatre principaux types de problèmes d’humidité. À chaque cause son traitement !

 

  • Les remontées capillaires : ce problème d’humidité part du sol et s’infiltre dans vos murs intérieurs ou extérieurs. Vous observez une nette dégradation de la partie basse de vos murs : du salpêtre, des cloques ou encore des taches ?  Ne cherchez plus, c’est de la capillarité !

  • La condensation : lorsque l’air de votre logement n’est pas assez renouvelé, l’humidité stagne et provoque de la buée sur les vitres mais aussi des moisissures.

  • Les infiltrations : celles-ci s’attaquent surtout aux logements anciens. Elles sont causées par des défauts dans la maçonnerie intérieure ou extérieure : murs fissurés, joints défectueux, toit usé…

  • La porosité : les matériaux de construction de votre logement sont malheureusement devenus trop poreux ou sont victimes de corrosion.

 

L’astuce en + : Pour en avoir le cœur net, vous pouvez mesurer le taux d’humidité de votre habitation grâce à un hygromètre. Vous saurez ainsi si l’humidité de votre maison nécessite de prendre d’importantes mesures !

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus