Salle de bain dans la chambre : comment limiter les risques d’humidité ?

Noter cet article: 
Aucun vote
salle de bain dans la chambre

Vous êtes sur point de réaliser l’un de vos rêves : profiter d’une salle de bain ouverte dans la chambre. Quelle chance ! Mais pour que cette installation ne vire pas au cauchemar, il faut tenir compte d’un élément important : l’humidité. On vous explique pourquoi et surtout comment l’éviter. De quoi inverser la vapeur ! 

Salle de bain ouverte : pourquoi faire attention à l’humidité ? 

Installer sa salle de bain dans la chambre, c'est un petit luxe qu'on a de plus en plus envie de s'accorder ! Il faut dire que cet aménagement présente différents atouts et charmes : 

  • Il donne l’impression d'être dans une belle suite d'hôtel, voire d'un palace. D'ailleurs, c'est là que cette idée est née pour proposer une expérience unique aux clients.  

  • Il permet aux adultes de profiter d'un espace de vie entièrement dédié, la fameuse « chambre parentale ». 

  • Il agrandit la pièce. Et rien que ça, d'un seul coup, waouh ! 

  • Il associe deux lieux qui invitent au bien-être et à la relaxation.  

  • Il n’est pas si difficile à mettre en place (il suffit parfois d’abattre une cloison).  

Évasion, style, confort... Cerise sur la déco : cette configuration peut s’envisager dans un intérieur contemporain comme rustique. Si ! Si !  

 

Forcément, tout cela est très séduisant ! À la condition tout de même de faire attention à l'humidité. C'est vraiment le point noir de cet agencement. Si on ne prévoit pas le coup, on risque de se retrouver vite fait avec le papier peint qui se décolle, la peinture qui s'écaille ou pire, des traces de moisissures sur les murs. Tout de suite, ça devient moins sympa ! Sans compter que les champignons, ce n'est pas top pour la santé. 

 

Alors avant de craquer, on se penche sur cette règle de trois précautions : 

  • Une parfaite aération. 

  • Une bonne étanchéité. 

  • Une température adéquate.  

On évite l’humidité avec une bonne ventilation 

C’est l’incontournable pour limiter les risques d’humidité quand on intègre une salle de bain dans la chambre. Le principe : créer un appel d’air qui va évacuer l’air humide tout en faisant entrer l’air sec. On assainit ainsi l’atmosphère. Malin ! Pour réussir ce tour de passe-passe, vous avez le choix entre : 

 

Une ventilation naturelle 

Vous pouvez commencer par bien aérer votre maison en ouvrant votre fenêtre. Normalement, vous en aurez une dans votre chambre, c’est l’un des avantages ici ! Mais pour que cela fonctionne correctement, il faut ouvrir tous les jours, y compris l’hiver, et pas seulement quelques secondes ! Il faut aussi que l’air se renouvelle partout dans ce double espace.

 

Une autre option consiste à installer des petites grilles dans vos murs : certaines dans le bas pour introduire l’air frais, d’autres dans le haut pour exclure l’air chaud. C’est un premier bon point mais il dépend tout de même de la météo (vent, température intérieure et extérieure...). Pas toujours gagné ! 

 

Une VMC classique

Il s’agit d’une Ventilation Mécanique Contrôlée ! Contrôlée par quoi ? Un petit moteur derrière la grille... C’est lui qui se charge faire circuler l’air en évacuant celui qui est humide. Il peut fonctionner tout le temps (mode autoréglable) ou s’actionner à l’aide d’un interrupteur. Il est alors ajusté selon le taux d’humidité de la pièce (mode hydroréglable). Pas mal ! On vérifie juste le bruit de certains modèles, surtout quand la VMC fonctionne 24h/24. Il ne faudrait pas que cela vous empêche de dormir ! 

 

Une VMI

On fait exactement l’inverse qu’avec une VMC ! La Ventilation Mécanique par Insufflation est un système qui injecte de l'air neuf au lieu d’expulser celui qui est vicié. Efficace dans les pièces humides, elle est aussi plus simple à mettre en place. Par contre, elle consomme beaucoup d’énergie. Mais on ne peut pas tout avoir ! 

 

L'astuce en +

De temps en temps, on pense à entretenir sa VMC en la nettoyant entièrement ! 

 

Une bonne étanchéité des murs... et des sols ! 

Autant l’avouer : la belle moquette moelleuse ou le parquet en boit brut qui s’étend du lit jusqu’à la baignoire, ça ne va pas être possible ! À moins de choisir des matériaux hydrofuges, c’est-à-dire qui résistent à l’eau : parquets en teck ou bambou, jonc de mer...  

 

Sinon, on choisit deux revêtements spécifiques ! Cela peut même donner des résultats très sympas en créant différentes ambiances : carreaux de ciment pour la partie douche, parquet massif pour l’espace dodo... Vous avez envie d’un sol identique ? Découvrez les versions PVC ! Il existe aujourd’hui très beaux motifs ou imitations pierre, bois, béton. Bluffant et sans risque !  

 

Côté mur, on privilégie les peintures acryliques, plus adaptées aux salles humides car elles contiennent un protection antitaches et anti-moisissures. Elles résistent également à la chaleur et l’humidité. C’est bien ce que l’on recherche, non ? Par ailleurs, on privilégie le carrelage côté cabine de douche ou le pourtour baignoire. L’occasion d’adopter du zellige : tout simplement magnifique pour ce genre d’aménagement ! 

 

L'astuce en + :  

On vérifie régulièrement l’état de ses joints ! S’ils se fissurent ou s’affinent, ils deviennent moins étanches, de quoi imprégner les murs. Arf ! 

 

On installe un bon chauffage pour limiter l’humidité de sa salle de bain dans la chambre 

Au-delà du confort personnel (une cabine de douche glagla le matin, c'est moins charmant !), prévoir un minimum de chauffage dans sa salle de bain limite les risques d’humidité. Oui, on évite ainsi les condensations, on absorbe plus vite les vapeurs d’eau...  La température idéale pour cet espace tourne autour de 22°C. 

 

Sauf que pour bien dormir, on préconise de ne pas dépasser 19°C dans la chambre. Alors comment fait-on quand il n’y a pas de séparation entre les deux pièces ? On adapte ! Si vous le pouvez, offrez-vous le bonheur d’un sol chauffant uniquement pour la partie salle de bain. Sinon, pensez à un porte-serviette séchant design, un petit radiateur d’appoint très discret ou déco (ça existe !). De quoi ne plus avoir envie de sortir de là ! 

 

L’astuce en + : 

Votre intérieur est mal exposé et globalement humide ? N’hésitez pas à placer des absorbeurs d’humidité en plus ! Sous le lit ou une commode, il va assainir l’air et le rendre plus agréable. Parfait pour ce genre de surface ! 

  

Une salle de bain ouverte dans la chambre vous fait envie ? D’autres conseils pour limiter les risques d’humidité dans une pièce ? Partagez vos avis et expériences dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer