Comment laver son chien ?

Noter cet article: 
3 pour 5 votes
conseil pour laver son chien

Même s’il se fait des toilettes (de chat !), le chien a besoin d’un bon bain de temps en temps pour éviter d’accumuler poussières, saletés mais aussi d’attirer ses ennemis les puces (entre autres !). Vous pouvez confier cette mission à un toiletteur. Vous pouvez également vous en occuper à la maison. On vous donne quelques conseils pour laver son chien afin de faire ça “chien” !

 

 

Pourquoi laver son chien ?

Si vous vivez en appartement, l'une des raisons peut se faire... naturellement sentir ! Oui, l’odeur de chien peut être forte. Mais ce n’est pas sa faute à lui ! C’est souvent le résultat de ses balades (en ville ou en campagne). Un petit bain permet donc de remédier à cet inconvénient.

Laver son chien peut aussi avoir des raisons d'hygiène : en cas d'infection par exemple. Ou pour prévenir une invasion. Son copain d'à côté a des puces ? Un shampoing avec une formule adaptée peut s’avérer un grand soulagement !

 

Quand laver son chien ?

Tout dépend de sa race, son poil, ses activités ou encore sa taille ! Par ailleurs, tout dépend s'il vit à l'extérieur ou en intérieur. Dans le premier cas, on pourra plus souvent lui préparer un bain.

 

Dans le deuxième, un brin de toilette (qui se résume à une belle séance de brossage) peut suffire. Car point trop n'en faut ! Sachez que, comme la majorité des animaux, les chiens se chargent eux-mêmes de rester un minimum propre. Alors on lui fait confiance !

 

Ensuite, laver son chien trop régulièrement, c'est irritations et démangeaisons assurées. Le pauvre !

 

Quelques indications de fréquence :

  • Un bon brossage très régulièrement (tous les jours, c’est idéal ! Sinon, une à plusieurs fois par semaine selon la longueur des poils et la taille de l'animal).

  • Un bain toutes les 4 à 6 semaines pour les chiens à poils longs. Cela peut être deux fois par mois si les poils sont courts.

  • On peut donner un bain 3 fois par an seulement à un chien d'intérieur.

  • Si votre chien se gratte, s'est particulièrement sali après une promenade ou s'est blessé, c'est un bon moment également.

  • En revenant de la plage et d'un tour dans l'eau salée, c'est fortement apprécié, voire obligatoire !

  • On ne commence pas à laver son chiot avant ses deux mois. Il n'aura pas encore ses vrais poils, ça ne sert pas à grand-chose...

Comment habituer son chien à prendre un bain ?

En s’y prenant dès qu'il est petit (à partir de 2 mois donc) ! Car après, laver son chien peut devenir un sacré challenge ! Oui, certains vont adorer se faire bichonner, d'autres vont fuir dès l'apparition de la serviette, de la brosse... Tiens, ça rappelle bizarrement certains enfants !

 

En fait, la douche ou le bain peut être une expérience étrange pour lui. Il s'agit donc de la rendre la moins surprenante possible. Quelques gestes qui peuvent aider à en faire un moment agréable :

  • Habituez-le aux accessoires nécessaires pour laver un chien.

  • Habituez-le au lieu également ! Il se décide à entrer dans la baignoire : une petite friandise pour le féliciter devrait lui donner envie d'y retourner avec moins d'appréhension.

  • Commencez doucement par passer de l'eau tiède.

  • Caressez-le et parlez-lui en même temps. Votre voix posée ou de bonne humeur peut le tranquilliser. En le félicitant de son calme, cela peut participer à ce qu'il le reste !

On choisit des produits adaptés

On parle de shampoing pour laver les chiens. C'est vrai que son pelage est recouvert de sébum, comme nos cheveux. Mais si votre shampoing est particulièrement doux pour vous et prend soin de votre fibre capillaire, sa composition ne sera pas adaptée à votre toutou.

 

En fait, on devrait plutôt parler de "nettoyant pour chien". Car sous ses poils, sa peau est comme la nôtre : elle est recouverte d'un film protecteur qui agit comme un bouclier contre les agressions extérieures. Mais la comparaison s'arrête là ! Son Ph ou sa pigmentation sont différents.

 

On ne peut donc pas utiliser le même gel douche (pourtant fétiche à nos yeux !). Cela pourrait créer un déséquilibre de sa peau et provoquer des irritations, favoriser certaines bactéries, attirer certains parasites... Oups !

 

Après, les chiens ont aussi droit à des gammes de soins adaptés à leur nature : peau sensible, réactive, sèche... Ils ont également droit à des formules selon leur âge (spéciales chiot par exemple...). Oui, en choisissant des produits ciblés, on lui prépare une vraie routine beauté !

 

Quelques indications :

  • Un shampoing à l'avoine est un basic efficace.

  • Un shampoing à base d'huile d'agrumes peut aider à lutter contre les puces.

  • Un shampoing à base de lait de noix de coco pour bien hydrater.

Le bain du chien, étape par étape

On vous met dans le bain de cette séance toilettage !

  1. Avec une brosse adaptée, on commence par brosser son chien pour retirer les poils morts ou les démêler. Une substance est venue se coller dans les poils ? Un peu d'huile végétale ou de la vaseline 24h avant le bain, ça peut aider. Quelques gouttes de liquide vaisselle peuvent servir de solution d’urgence.

  2. On s’organise ! On prévoit à portée de main les accessoires et produits déjà débouchés...

  3. Hop, son chien dans une bassine, un évier ou une baignoire. Le mieux est de lui proposer un bac adapté à sa taille et d'y avoir mis un peu d'eau au fond pour le préparer. Pensez éventuellement à poser une serviette ou un tapis antidérapant pour le rassurer.

  4. On vérifie la température de l'eau avant de le mouiller. Un chien adulte supporte bien 35°C. Pour un chiot, on prévoit un petit peu plus chaud (comme pour un bébé !).

  5. On commence par les pattes, la queue et on remonte tout tranquillement. On évite (on se l'interdit, même !) la tête, les yeux, les oreilles pour prévenir otites et autres infections. Pour ces parties, il existe des produits et gestes adaptés. Demandez à votre vétérinaire !

  6. On shampouine à la main tout le corps et on frotte (pas trop fort. Plutôt comme des belles caresses ou un massage détente !). Si ça mousse moins, c'est normal.

  7. On rince plusieurs fois pour retirer tout le produit (c'est qu'après, le chien va se lécher !). On n’oublie pas certaines zones comme l’intérieur des pattes, le ventre... Il retrouve sa couleur (de poils) naturelle ? C'est tout bon !

  8. On le sèche... Ça peut être la partie la plus délicate. À la vue du sèche-cheveux, votre chien peut avoir envie de faire " taïaut taïaut". C'est surtout le bruit, le souffle... Alors, réglez votre appareil à une puissance et chaleur modérées, ne le rapprochez pas trop de sa peau et jamais de sa gueule. Sinon, une serviette peut très bien faire l'affaire. Dans ce cas, on tamponne !
    Pour évacuer l'eau plus vite, votre chien risque de se secouer. Un geste naturel qu'il ne faut pas empêcher (prévoyez seulement les parapluies pour vous protéger !).

  9. Brossez-le pour re-démêler ses poils. Cela va aussi leur donner une belle matière...

Trop beau ! Ça mérite bien une petite friandise tout ça !

 

Un doute ? N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire ! Sinon, comment réagit votre chien lors de la toilette ? D'autres conseils (et anecdotes) à partager dans les commentaires ?

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus