Comment réparer un pneu de vélo crevé ?

Noter cet article: 
Aucun vote
réparer pneu crevé vélo

Ça roule ? Ah oui, se déplacer en vélo pour une promenade ou un trajet quotidien, c’est très sympa ! Sauf quand un petit trou vient dégonfler le pneu. Arf, ça avance beaucoup moins facilement d’un seul coup (et c’est moins stable !)… Pour éviter d’être crevé(e) par une crevaison, on vous dit comment réparer le pneu de votre vélo. De quoi se balader… en mécanique !

 

On ne part pas sans son kit spécial crevaison pour son vélo !

Sans surprise, réparer un pneu de vélo crevé demande un minimum de matériel… Pour ne pas se retrouver en rade en rase campagne, on emporte donc :

  • 2 démontes pneu de vélo. C’est tout petit et ça ne compte pas cher alors aucune excuse !

  • Une craie ou un stylo

  • Du papier de verre. N’emportez pas la feuille entière. Un bout suffit.

  • Des morceaux de rustine

  • De la colle forte

En gros, un mini kit perso facile à glisser dans son sac. On n’oublie pas non plus sa pompe à vélo (mais normalement, elle est toujours fixée au cadre…), une bouteille d’eau (essentielle pour se désaltérer, elle peut aussi vous servir pour la réparation !).

 

Étape n°1 : on démonte la chambre à air

Et oui ! En fait, c’est souvent elle qui pose problème. Il suffit d’avoir roulé avec une chambre à air dégonflée, d’avoir rencontré une pierre, un trou, un trottoir bien anguleux…  En s’aplatissant, le pneu pince la chambre à air qui ne résiste pas à une telle pression. C’est la crevaison !

 

Notre mode d’emploi pour démonter la chambre à air :

  • Retournez votre vélo pour le poser sur la selle et le guidon.

  • Retirez la roue : desserrez les vis au niveau du centre et hop, démontez-la de la fourche.

  • Insérez un premier démonte-pneu entre la jante de la roue et le pneu. Vous pouvez ensuite le coincer sur l’un des rayons : vous avez un premier effet levier.

  • Insérez le deuxième démonte pneu et faites-le glisser sur plusieurs centimètres afin de sortir le pneu de la roue.

  • La chambre à air est à l’intérieur, vous devriez alors la voir et pouvoir l’attraper !

  • Sortez-la complètement. C’est assez facile, il suffit de tirer délicatement, elle vient sans effort !

Étape n°2 : on cherche le(s) point(s) de crevaison

On va maintenant trouver la faille. Attention, elle peut être composée de plusieurs petits trous ! En cas de pincement de la chambre à air, il y en a d’ailleurs souvent deux.

 

Notre mode d’emploi pour détecter les points de crevaison :

  • Gonflez la chambre à air à l’aide de la pompe.

  • Vous entendez un sifflement ? C’est là que ça se passe !

  • Une autre méthode peut-être plus facile : trempez votre chambre à air. Si vous disposez d’un point d’eau ou d’une flaque à proximité, plongez-la entièrement. Sinon, vive la gourde dans le sac !

  • Gonflez à nouveau votre chambre : des petites bulles apparaissent ? Vous avez trouvé !

  • À l’aide du crayon ou de la craie, marquez des repères aux endroits concernés (en séchant bien la surface avant si besoin !).

Étape n°3 : on répare le pneu crevé

Étrangement, c’est peut-être la partie la plus simple de l’intervention ! On commence par préparer la zone, puis on vient colmater :

  • Nettoyez bien la surface autour de la crevaison.

  • Frottez le point de crevaison avec le papier de verre. N’hésitez pas à poncer légèrement au-delà de la taille de la rustine que vous allez appliquer !

  • Décollez la rustine de son support. Elle doit encore avoir la face extérieure protégée par un film transparent.

  • Posez de la colle sur la zone sinistrée (voyez large !), ainsi que sur la face intérieure de la rustine (celle qui sera en contact avec la chambre à air).

  • Laissez sécher 5 minutes

  • Appliquez la rustine. Comme un pansement, le centre de la rustine doit bien couvrir la blessure !

  • Appuyez correctement pour chasser les éventuelles bulles d’air et pressez quelques minutes. La colle déborde ? Tant mieux !

  • Retirez délicatement le film protecteur de la rustine (il ne faut pas que les bords se décollent !).

Étape n°4 : on remonte le pneu

Allez, on remet tout ça en place !

  • Regonflez légèrement la chambre à air.

  • Rentrez-la dans le pneu, au fur et à mesure, en faisant attention à ne pas faire de pli.

  • On remet le pneu dans la roue : on fait bien rentrer les tranches du pneu dans la jante.

  • Les derniers centimètres peuvent être un peu difficiles : servez-vous du démonte-pneu comme… chausse-pied (ou chausse-pneu pour l’occasion !).

  • Regonflez totalement votre pneu.

  • Remontez la roue sur le vélo !

L’astuce en + :

Un peu correctement gonflé est un pneu plus solide. Il est déconseillé de gonfler un pneu standard au-delà de 8,5 bars. En général, la bonne pression est indiquée sur le pneu lui-même. Sinon, fiez-vous au poids de la charge (personne + bagages). Le bon indice : 10% de la charge ! Par exemple, si le cycliste et sa sacoche pèsent 80 kg au total, il faut gonfler ses pneus à 8 bars.

 

Prêt(e) à réparer un pneu crevé ? Si cette opération peut vous prendre du temps au début, elle peut se faire en 15 minutes avec un peu d’habitude. Ensuite, à vous les tours de piste ! Vous pensez à d’autres conseils ? Faites fuiter l’info dans les commentaires !

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer
Le site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale et vous proposer des offres personnalisées. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus