Comment laver ses nappes et serviettes de table ?

Noter cet article: 
5 pour 1 vote
laver nappes et serviettes

Nos nappes et serviettes en voient de toutes les couleurs... de taches ! Du coton à la toile cirée, elles absorbent nos maladresses sur la table, essuient nos bouches (parfois avec le rouge à lèvres)... Il n’empêche : on les veut impeccables. On vous dit comment bien entretenir votre linge de table pour le garder propre... et longtemps ! 

On lave une nappe et des serviettes de table en coton 

Quand on pense « coton », on pense « textile résistant ». C’est vrai ! Mais ce n’est pas la seule raison de l’aimer pour ses nappes et serviettes. Selon le type de coton choisi, il est aussi d’un beau tombé, souple, léger... De quoi poser les bases d’une belle décoration ! 

 

Côté entretien, le coton utilisé pour le linge de table supporte des lavages à haute température (sauf s’il est mélangé, on vérifie donc l’étiquette !). Intéressant quand on a choisi une nappe et des serviettes blanches pour un mariage, par exemple. Si c’est vraiment nécessaire, on peut lui faire subir des machines à 90°C. Sinon, des cycles à 40°C peuvent suffire. À noter qu’il pourra rétrécir un peu au premier lavage : on calcule le coup en fonction de la table à couvrir ! Le coton peut aussi passer au sèche-linge. Par contre, il ressortira froissé. Oui, c’est son petit point faible : faire des plis. Donc, si vous le sortez humide de votre machine pour le repasser dans la foulée, ce sera plus simple ! 

 

L’astuce en + 

Si vous devez faire un nouvel achat, préférez un coton teint tissé. Ça veut dire qu’il sera teint avant d’être tissé. Les couleurs gardent plus longtemps leur éclat. Pas mal quand on multiplie les lavages... 

 

On entretient une nappe et des serviettes en lin 

Le lin est une matière naturelle qui sent l’authenticité. Sa fibre possède un « je ne sais quoi » à la fois sans chichi... mais chic ! Il ne craint ni l’humidité, ni l’exposition à la lumière... Un tissu idéal pour une déco de table champêtre par exemple ! 

 

Coté entretien, le lin est comme le coton : résistant. Pour autant, on se limite à des lavages à 50°C. Trop juste pour éliminer certaines taches ? Il existe un prélavage simple pour en venir à bout sur le lin : on les frotte avec du savon de Marseille avant de passer sa nappe et ses serviettes en machine. Un détachant naturel bien efficace ! Par contre, le sèche-linge est interdit et le repassage au fer chaud incontournable car le lin se froisse. Si cette caractéristique fait le charme et l’élégance pour les vêtements, ça passe moins en linge de maison.  

 

On nettoie une nappe et des serviettes en chanvre 

Le chanvre est un textile naturel qui revient en force, surtout pour le linge de table ! Il faut dire qu’il présente de beaux atouts : il s’assouplit et se patine avec les lavages. Il est plus robuste et plus accessible que le lin, tout en étant d’une apparence assez proche. Très absorbant, il n’a pas peur des verres renversés. Parfait pour les nappes et les serviettes de table

 

Côté entretien, il passe en machine, jusqu’à 60°C, ce qui permet d’éliminer un certain nombre de taches sur sa nappe et ses serviettes. Pour préserver ses teintes, on évite seulement des lessives contenant des agents de blanchiments. Il passe également au sèche-linge. Après, il en ressort froissé. Avec lui, la séance de repassage à haute température est également... inévitable !  

 

On entretient une nappe et des serviettes en polyester 

Allons droit au but : le polyester est un tissu léger aux couleurs et motifs variés, qui permet de belles décorations de table de Noël, d’anniversaire, de diners d’été... Il est facile à laver, sèche très rapidement et ne demande pas de repassage. Mais sa vraie surprise : les taches adhèrent moins ! On comprend pourquoi cette matière synthétique peut séduire pour des nappes et des serviettes. 

 

Côté entretien, cela donne des lavages jusqu’à 40°C, un séchage à privilégier à l’air libre (1h peut suffire) et c’est reparti pour un tour ! 

 

On lave une nappe en coton enduit 

Voilà un textile bien séduisant pour avoir un tombé de tissu souple, un aspect mat ainsi qu’un traitement antitaches. La table reste élégante et la nappe ne craint vraiment (presque) rien. La totale ! Son secret : le coton est recouvert d’une ou plusieurs couches d’une protection, ce qui le rend imperméable. 

 

Côté entretien, on passe un coup d’éponge. C’est tout ! Même pas besoin de liquide vaisselle. De temps en temps, pour un nettoyage plus complet, vous pouvez passer votre nappe en machine, à 30°C et sans adoucissant, avec un essorage très léger. Elle ressortira plissée mais elle se repasse sur l’envers. 

 

L’astuce en + : 

Repas à l’extérieur ? Rentrez votre nappe après avoir débarrassé la table. Le coton enduit durera plus longtemps. 

 

On lave une toile cirée 

La toile ultra pratique quand on a des enfants... ou un extérieur ! Cette fois, c’est une épaisse couche de plastique qui recouvre le tissu pour le préserver des taches ou des liquides. Le résultat est plus rigide et plus brillant que l’enduit. Mais c’est la version la plus solide des nappes ! 

 

Coté entretien, une éponge imbibée d’une eau savonneuse et hop ! Des taches qui ne partent pas ? À vous l’alcool ménager à 90°C ou le vinaigre blanc. Ce dernier pourrait aussi s’occuper de l’aspect collant que peuvent avoir les toiles cirées. Sinon, le lave-linge n’est pas recommandé : à vérifier avec l’étiquette ! 

  

Finalement, ça ne s’annonce pas si compliqué de garder des nappes et serviettes impeccables, malgré tout ce qu’elles subissent, non ? Un peu comme les torchons ! Vous avez d’autres méthodes pour nettoyer votre linge de table ? Partagez-les dans les commentaires ! 

 

Commentez

(0 commentaire)

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire avec votre pseudo
la belle adresse footer